On ne sait pas encore si l'émission sera en ondes à l'automne 2013 ou en janvier 2014, mais une chose est sûre, le duo Les Satiriques et Louis Morissette feront rire les téléspectateurs de Télé-Québec avec leur nouvelle série intitulée Les gars des vues.

«Je suis super fier d'annoncer que Les Satiriques vont avoir leur émission à Télé-Québec», a affirmé jeudi matin Louis Morissette. «Une émission où Pierre-Luc Gosselin, et Nicholas Savard-L’Herbier amèneront chaque semaine un artiste dans leur bulle, une bulle cinématographique, tout en faisant ce qu'ils sont reconnus pour faire, ce que l'on a pu voir dans les galas Artis, les Bye Byes et les galas Juste Pour Rire. C'est un peu une déclinaison de ce qu'on a fait avec eux au cours des dernières années. Maintenant, ils sont prêts à voler de leurs propres ailes.»

Le concept de l'émission est original. On rencontre un artiste pour lui demander quel serait son fantasme, son plan B de carrière, son rêve ultime. Ce futur imaginé devient le point de départ de la recherche du duo humoristique, un brainstorm d'idée, d'avenues possibles à exploiter avec l'artiste. Dans une suite d'essais et d'erreurs, toujours livrée de façon humoristique, on se rend jusqu'à la réalisation du rêve ultime de la vedette en question.

Nous verrons l'équipe d'auteurs des Satiriques à l'écran, leur exploration, leurs lubies et l'évolution du rêve de l'artiste invité selon une facette choisie de sa personnalité.

«On sera témoin du processus créatif, comme dans la vraie vie, mais de façon humoristique», a expliqué Louis Morissette. «Après l'entrevue avec la vedette, on verra l'avant, le pendant et l'après-réalisation de son fantasme.»

Lors de l'émission pilote, c'est la comédienne Mariloup Wolfe qui s'est prêtée au jeu en devenant la guerrière du film Kill Bill le temps d'une journée de vengeance (auprès des méchants producteurs qui ne lui refilent sans cesse que des rôles de petites filles.)

Si on baptisé l'émission Les gars des vues c'est «parce que cela va toujours se rapprocher d'une référence cinématographique, d'une série télé ou d'un clip vidéo», explique Louis Morissette. L'émission Les gars des vues se rappelle les séries-télé à la The Office. Une série scriptée mais ancrée dans la réalité, avec toujours un petit quelque chose de flyé et beaucoup de visuels.»

Ce sont ainsi douze épisodes de trente minutes, un invité par épisode et un style pas émission qui se retrouveront sur les ondes de Télé-Québec dans une durée pas encore tout à fait défini, au terme d'un processus et d'échanges de longue haleine.

«Ce sera un gros bonbon pour les artistes», a assuré Louis Morisette qui, de son côté, rêverait de devenir Sydney Crosby, le temps de (re)compter son but doré des Jeux olympiques de 2010.

Pour voir Les Satiriques à l'oeuvre et attendre sagement leur numéro d'ouverture du Bye Bye 2012, on visionne http://www.youtube.com/watch?v=aV3xtfHY8Tg&feature=youtu.be

Loading Slideshow...
  • Meilleure série dramatique

    VERTIGE Valérie Allard, Jacquelin Bouchard, Sylvie Desrochers, Carole Dufour, André Dupuy (Groupe Pixcom)

  • Meilleure série dramatique

    LA GALÈRE (SAISON 4) Renée-Claude Brazeau, Richard Speer, Josée Vallée (Cirrus Communications / Productions RCB)

  • Meilleure série dramatique

    APPARENCES Valérie Allard, Jacquelin Bouchard, Sylvie Desrochers, Carole Dufour, André Dupuy, Philippe Lapointe (Groupe Pixcom)

  • Meilleure série dramatique

    LE GENTLEMAN (SAISON 2) Anne Boyer, Michel D'Astous (Duo Productions)

  • Meilleure animation : jeu, téléréalité

    ALEXANDRE BARRETTE Taxi payant III « Épisode 2 » (Zone3)

  • Meilleure animation : jeu, téléréalité

    PATRICE L'ECUYER Des squelettes dans le placard « Épisode 429 » (Société Radio-Canada / Télé-Génik)

  • Meilleure animation : jeu, téléréalité

    JEAN-PHILIPPE WAUTHIER La une qui tue « Épisode 17 » (Les productions Bazzo Bazzo)

  • Meilleure animation : jeu, téléréalité

    CHANTAL LACROIX Donnez au suivant « Épisode 1 » (Productions Kenya)

  • Meilleur premier rôle masculin : dramatique

    ÉMILE PROULX-CLOUTIER Toute la vérité « Épisode 41 » (Sphère Média Plus)

  • Meilleur premier rôle masculin : dramatique

    DAVID BOUTIN Le gentleman (saison 2) « Épisode 9 » (Duo Productions)

  • Meilleur premier rôle masculin : dramatique

    DANIEL PARENT Apparences « Épisode 3 » (Groupe Pixcom)

  • Meilleur premier rôle masculin : dramatique

    ALEXIS MARTIN Apparences « Épisode 3 » (Groupe Pixcom)

  • Meilleur premier rôle féminin : comédie

    ANICK LEMAY Mauvais karma « Épisode 19 » (Sphère Média Plus)

  • Meilleur premier rôle féminin : comédie

    MACHA LIMONCHIK Tout sur moi (saison 5) « Éric au poteau » (Cirrus Communications)

  • Meilleur premier rôle féminin : comédie

    JULIE LE BRETON Mauvais karma « Épisode 14 » (Sphère Média Plus)

  • Meilleur premier rôle féminin : comédie

    ANNE DORVAL Les Parent « Épisode 81 » (La Presse Télé)

  • Meilleur premier rôle féminin : dramatique

    NATHALIE COUPAL Mirador (saison 2) « Vérités conséquences » (Sphère Média Plus / Encore Télévision)

  • Meilleur premier rôle féminin : dramatique

    MYRIAM LEBLANC Apparences « Épisode 8 » (Groupe Pixcom)

  • Meilleur premier rôle féminin : dramatique

    GUYLAINE TREMBLAY Les rescapés (saison 2) « Épisode 18 » (Productions Casablanca / Avenue Productions)

  • Meilleur premier rôle féminin : dramatique

    ANNE CASABONNE La galère (saison 4) « Épisode 37 » (Cirrus Communications / Productions RCB)

  • Meilleur premier rôle masculin : comédie

    RÉMY GIRARD Les boys (saison 5) « La grande demande » (Melenny Productions)

  • Meilleur premier rôle masculin : comédie

    ÉRIC BERNIER Tout sur moi (saison 5) « Donner au suivant » (Cirrus Communications)

  • Meilleur premier rôle masculin : comédie

    DANIEL BRIÈRE Les Parent « Épisode 81 » (La Presse Télé)

  • Meilleur premier rôle masculin : téléroman

    DENIS BERNARD Yamaska (saison 3) « Épisode 57 » (Duo Productions)

  • Meilleur premier rôle féminin : téléroman

    MAXIM ROY O' « Le vote » (Les Productions Sovimage)

  • Meilleur premier rôle féminin : téléroman

    MARIE TIFO O' « Point de fuite » (Les Productions Sovimage)

  • Meilleur premier rôle féminin : téléroman

    ÉLISE GUILBAULT Yamaska (saison 3) « Épisode 65 » (Duo Productions)

  • Meilleur premier rôle féminin : téléroman

    ÉVELYNE BROCHU La promesse (saison 7) « Épisode 164 » (Productions Point de Mire)