Les conseillers démissionnaires n'étaient plus dans les plans, dit le maire Labeaume

Publication: Mis à jour:
Régis Labeaume.
Régis Labeaume.

Les deux conseillers Patrick Paquet et Ginette Picard-Lavoie, qui ont claqué la porte jeudi d'Équipe Labeaume, ne faisaient plus partie des plans en vue des élections de 2013. C'est ce qu'a défendu le maire Régis Labeaume jeudi après-midi, en réaction à leur départ.

Le maire de Québec a même mentionné qu'il était prévu de leur montrer la porte en janvier. « Je pense qu'ils ont capté les signaux qu'on leur a transmis », a-t-il lancé. En raison de la réduction du nombre de districts municipaux aux prochaines élections, qui passera de 27 à 21, « il y a trop de monde », a-t-il rappelé.

« Je crois à la saine rotation du personnel politique on veut renouveler une partie de l'équipe et ils n'avaient plus leur place dans l'équipe Labeaume et je pense qu'ils l'avaient compris. », a-t-il affirmé. Leur successeur dans les districts Neufchâtel Est-Lebourgneuf et Maizerets-Lairet serait même déjà choisi, selon le maire.

Lorsque questionné sur le style autocratique que dénoncent ses deux détracteurs, le maire a été virulent. « Il faut les comprendre, ce sont des gens qui veulent se représenter en politique, ils ont peur de perdre leur salaire. Ils se débattent comme le diable dans l'eau bénite . »

Monsieur Labeaume a également été sévère à l'endroit du travail de M. Paquet. Il a déploré des retards et absences ainsi qu'un manque d'intérêt pour ses fonctions de conseiller municipal. « On a l'impression qu'il fait de la politique en dilettante et que son premier travail ce sont ses entreprises , »

Le maire de Québec a été bref au sujet de Ginette Picard-Lavoie. « C'est une personne spéciale », a-t-il dit.

Les indépendants réagissent

La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, a qualifié la démission des deux conseillers de geste courageux. « Je salue leur courage. On a vu ce qui s'est passé lorsque M. Guilbeault est parti. Ça a été très dur. Aujourd'hui, Patrick et Ginette son courageux. Ils décident de reprendre leur liberté. »

Pour sa part, David Lemelin, chef de Québec Autrement, affirme que la démission des deux conseillers confirme qu'il est difficile de travailler avec le maire. « C'est une mauvaise nouvelle parce que ça confirme le discours qu'on dit depuis longtemps à savoir que le maire est intolérant. C'est quelqu'un qui n'est pas capable de travailler en équipe, quelqu'un qui manque de respect et non seulement envers l'opposition, mais aussi envers des gens de sa propre équipe », a déclaré David Lemelin.

Ces défections portent à cinq le nombre de conseillers indépendants à l'Hôtel de Ville sur 27 élus. Patrick Paquet et Ginette Picard-Lavoie deviennent les 2e et 3e conseillers à quitter l'Équipe Labeaume après Jean Guilbault en 2010. Ils seront maintenant 5 à siéger dans l'opposition.