NOUVELLES

Le Canada condamne l’essai d’un missile balistique par la Corée du Nord

12/12/2012 07:59 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST
AP
FILE - In this Oct. 10, 2010 file photo, North Korean leader Kim Jong Il's son Kim Jong Un attends a massive military parade marking the 65th anniversary of the ruling Workers' Party in Pyongyang, North Korea. North Korean state media said Wednesday, Sept. 5, 2012 that the Supreme People’s Assembly will gather Sept. 25 in the capital, Pyongyang. (AP Photo/Vincent Yu, File)

OTTAWA - Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, a vigoureusement condamné l’essai d’un missile balistique par la Corée du Nord, y voyant un geste provocateur et irresponsable.

Il affirme que la conduite de la Corée du Nord montre clairement qu’elle déroge sciemment à ses obligations internationales, énoncées dans des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Dans un communiqué émis tard mardi soir, il mentionne que le régime de Pyongyang représente une grave menace pour la sécurité et la stabilité de la région et au-delà.

Le ministre Baird estime qu'en procédant à ce lancement, ce régime a de nouveau affiché son mépris envers la population en choisissant de financer des programmes militaires et nucléaires, tout en faisant fi des besoins fondamentaux du peuple nord-coréen.

Il exhorte la Corée du Nord à respecter ses obligations internationales.

Le commandement spatial nord-américain (NORAD) a plus tard confirmé que la Corée du Nord semblait effectivement avoir mis un objet en orbite.

Les Nations unies, ainsi que les États-Unis et leurs alliés, voient le lancement comme une couverture pour un test de technologie de missiles.