NOUVELLES

USA: réunie à Washington, la Fed réfléchit à créer encore plus de monnaie

11/12/2012 11:39 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a commencé mardi une session de deux jours à l'issue de laquelle elle devrait annoncer son intention de créer encore plus de monnaie qu'elle ne le fait déjà, afin de soutenir l'économie du pays.

Le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) s'est réuni à 11H00 (16H00 GMT) au siège de la Réserve fédérale à Washington, a indiqué à la presse un porte-parole de la banque centrale.

La Réserve fédérale maintient son taux directeur quasi nul depuis bientôt quatre ans.

La réunion du FOMC, dont les conclusions sont attendues pour 12H30 (17H30 GMT mercredi) doit être l'occasion de décider de la suite à donner à l'"opération Twist", un des programmes qui permettent à la Fed de prolonger son action pour peser au maximum sur le niveau des taux d'intérêt, afin de favoriser la consommation, l'investissement et la reprise du marché immobilier.

Mi-novembre, la Fed a annoncé qu'elle envisageait d'augmenter ses opérations de rachats de titres sur les marchés à partir de janvier --donc de créer de la monnaie-- pour compenser la fin du "Twist" qui, en l'absence de mesure compensatoire, entraînera automatiquement un resserrement de la politique monétaire.

La Réserve fédérale doit publier à l'issue de sa réunion de nouvelles prévisions économiques pour les Etats-Unis, avant une conférence de presse de son président, Ben Bernanke, prévue pour 14H15 (19H15 GMT).

La banque centrale a pour mission d'assurer le plein emploi et la stabilité des prix.

A l'heure où le chômage est encore extrêmement élevé (le taux officiel de 7,7% ne reflétant qu'imparfaitement l'ampleur du fléau) et l'inflation contenue, une majorité de membres du FOMC semble favorable à un nouveau programme qui prendrait le relais de l"'opération Twist", d'autant plus que la croissance économique, peu vigoureuse, donne d'inquiétants signes de ralentissement.

Lancée en septembre 2011, cette opération sert à augmenter la maturité moyenne du portefeuille de bons du Trésor détenus par la Fed. Elle permet à la banque, chaque mois, de céder des obligations d'Etat pour un montant de 45 milliards de dollars, et de racheter --pour un montant égal-- des titres identiques mais arrivant à échéance à une date plus tardive.

Ce programme n'entraîne aucune création de monnaie contrairement à celui de rachats directs de titres adossés à des actifs immobiliers (à hauteur de 40 milliards de dollars par mois), que la Réserve fédérale a lancé en septembre et qu'elle prévoit de continuer tant que la perspective du marché de l'emploi ne s'améliorera pas nettement.

mj/sl/are

PLUS:afp