LAVAL, Qc - Un jeune homme de 19 ans et sa complice de 18 ans ont été accusés de proxénétisme sur le territoire de Laval et de la Rive-Nord, au terme d'une enquête de quatre mois.

En point de presse mardi, un inspecteur de la police de Laval, accompagné d'une représentante du Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC), ont affirmé que d'autres jeunes filles pourraient avoir été victimes dans ce dossier.

Le principal suspect, Kevin Dorcelus Cetoute, âgé de 19 ans, est un résidant de Terrebonne. Il ciblait des jeunes mineures, dont certaines en fugue, et les intégrait dans des réseaux de prostitution organisés.

Les jeunes filles répondaient, sous l'emprise du proxénète, à des annonces sur Internet et retrouvaient leurs clients dans des motels de la région de Laval.

Certaines jeunes filles auraient été hameçonnées et forcées de joindre ce réseau.

Ce jeune homme fait face à 14 chefs d’accusation, dont traite de personnes de moins de 18 ans et proxénétisme. Ces accusations sont liées à des peines minimales de 5 ans pour le premier chef et 2 ans pour le second.

Jusqu'ici, deux victimes ont été identifiées

L'identité de la complice de 18 ans, accusée de trois chefs d’accusation, dont proxénétisme, n'a pas été révélée. Deux autres personnes ont aussi été arrêtées pour bris de conditions.

Selon l'inspecteur de la police de Laval Dany Gagnon, une jeune fille peut rapporter jusqu'à 1000 $ par jour à un proxénète.

Le CAVAC rappelle aux victimes que ses services sont gratuits et confidentiels et peuvent notamment fournir un soutien psychosocial.