NOUVELLES

L'Afghanistan fait peu d'efforts pour lutter contre le blanchiment (rapport américain)

11/12/2012 11:07 EST | Actualisé 10/02/2013 05:12 EST

Les autorités afghanes ont fait peu d'efforts pour empêcher des milliards de dollars d'être envoyés hors du pays depuis l'aéroport de Kaboul malgré une initiative américaine pour les aider à lutter contre le blanchiment, selon un rapport américain publié mardi.

Une précédente étude américaine estimait que 4,5 milliards de dollars en liquide étaient sortis d'Afghanistan en 2011, suscitant l'inquiétude sur le fait que de l'argent servant à financer des groupes extrémistes ou issus du trafic de drogue pourrait être caché à l'étranger.

En 2010, les Etats-Unis avaient lancé un programme pour aider l'Afghanistan à faire face à ce problème grâce à des contrôles plus poussés à l'aéroport international de Kaboul.

Mais l'Inspecteur spécial pour la reconstruction de l'Afghanistan, nommé par le Congrès américain pour surveiller l'usage des 89 milliards de dollars d'aide non-militaire versés au pays depuis 2011, souligne dans son rapport que peu de choses ont changé depuis 2010 dans cet aéroport.

Une visite récente d'inspecteurs a révélé que les machines à compter les billets fournies par Washington n'étaient pas utilisées, ni même reliées à internet, comme cela devrait être le cas pour pouvoir transmettre des données.

Aucune de ces machines n'étaient même visibles dans la zone VIP de l'aéroport, même si on estime qu'un grand nombre des passagers suspectés de se livrer à ces opérations de blanchiment y passent, pointe également le rapport.

"Les retards persistants dans la mise en oeuvre de procédures basiques de lutte contre le blanchiment sont très préoccupants", souligne le rapport. Tout en reconnaissant que l'économie afghane était basée sur l'utilisation d'argent liquide, il pointe que des contrôles sont "essentiels dans un pays aux prises avec la corruption, le trafic de drogue et les activités d'insurgés".

sct/mdm/bdx

PLUS:afp