Huffpost Canada Quebec qc

F1: Jacques Villeneuve va quitter le Québec pour s'installer en Andorre (presse)

Publication: Mis à jour:
JACQUES VILLENEUVE
AP

L'ancien champion du monde de Formule 1 Jacques Villeneuve va quitter le Canada pour s'installer dans la principauté d'Andorre, petit Etat pyrénéen connu pour sa fiscalité avantageuse, rapporte lundi le Journal de Montréal.

Selon le quotidien, le champion du monde 1997 doit s'y établir au cours "des prochaines semaines".

Interrogée par l'AFP, sa porte-parole n'était pas en mesure "dans l'immédiat" de commenter ces informations.

Le pilote canadien a conclu récemment "une transaction" qui lui permet de partir pour l'Europe, souligne le tabloïd, qui avait annoncé la semaine dernière que M. Villeneuve avait mis en vente sa résidence montréalaise ainsi que sa maison de campagne québécoise.

"Montréal ne me convient plus", a déclaré mardi dernier le pilote de 41 ans à un journaliste voyageant à ses côtés entre Montréal et Munich, rapporte le quotidien, qui évoque aussi des rumeurs de négociations avec l'écurie Porsche pour participer à la compétition Super coupe Porsche.

Le journal rappelle aussi les critiques que le pilote avait formulées l'année dernière à l'encontre du système scolaire québécois: "Je trouve qu'on nivelle par le bas et qu'on n'est pas assez exigeants. Je suis passé par le baccalauréat français et c'est le parcours que je souhaite proposer à mes enfants."

Le Journal de Montréal avance aussi parmi les motivations de Jacques Villeneuve sa passion pour le ski.

Principauté de 85.000 habitants, Andorre est connue pour être un royaume de la détaxe et un paradis fiscal. En septembre 2010, la Principauté avait toutefois voté une loi instaurant la levée partielle du secret bancaire et signé des accords d'échanges d'informations fiscales --en cas de requête uniquement-- avec plusieurs pays dont la France.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Gilles Villeneuve, 30 ans déjà
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction