NOUVELLES

Droits des femmes et lutte contre l'homophobie: Paris suit Québec

10/12/2012 07:19 EST | Actualisé 09/02/2013 05:12 EST

Ministre française des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a souligné lundi une "similitude étonnante" entre son action récente en faveur des femmes et celle engagée depuis plusieurs années au Québec.

Mme Vallaud-Belkacem, qui est aussi porte-parole du gouvernement socialiste français, a résumé à l'AFP une journée d'entretiens intensifs à Québec, au ministère de la Justice d'abord, puis avec la ministre responsable de la condition féminine, Agnès Maltais, qui est aussi ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

La ministre a constaté notamment que deux plans lancés ces dernières semaines en France, l'un sur l'égalité hommes-femmes et l'autre sur la lutte contre l'homophobie, ressemblaient beaucoup à la démarche québécoise plus ancienne.

"Pour donner corps à la notion de travail égal - salaire égal, il faut être en mesure de mieux classifier les métiers que cela n'est fait jusqu'à présent", a-t-elle suggéré, citant un exemple découvert à Québec: "un gardien de zoo est payé deux fois plus qu'une nounou d'enfants, l'un garde des bêtes, l'autre des enfants".

La ministre française s'est penchée aussi sur l'expérience canadienne et québécoise de protection des femmes victimes de violences. "Nous nous inspirons de ce qui a été fait au Canada puisqu'ils sont assez avancés en la matière", a-t-elle affirmé.

Interrogée sur les avancées attendues en France sur le mariage homosexuel et l'adoption d'enfants par des couples homosexuels, déjà existants au Québec, elle a souligné que le gouvernement socialiste "ne cherche pas à bouleverser les structures de la société", mais à "donner accès à des droits existants à des personnes qui en ont été jusqu'à présent exclues du fait de leur orientation sexuelle".

L'exemple québécois apporte aux socialistes français des arguments en la matière, a-t-elle ajouté.

via/jl/are

PLUS:afp