Huffpost Canada Quebec qc

PLC: Garneau lance lundi une partie de sa plateforme économique, sur le sans-fil

Publication: Mis à jour:
MARC GARNEAU
PC

OTTAWA - Marc Garneau appellera lundi à davantage de concurrence étrangère dans le marché canadien du sans-fil afin de donner un répit aux consommateurs au pays.

Une source a indiqué à La Presse Canadienne que le candidat à la direction du Parti libéral du Canada dévoilera lundi un plan pour assouplir les règles sur la propriété étrangère dans les firmes de télécommunications canadiennes.

Il s'agira de la première annonce de M. Garneau dans le cadre de sa plateforme économique. Le geste s'inscrit dans sa stratégie de se démarquer comme un candidat ayant des idées de fond.

Pus tôt cette année, le gouvernement conservateur de Stephen Harper a changé les règles sur la propriété étrangère des firmes de télécommunications, pour encourager l'investissement étranger dans le secteur du sans-fil.

Les changements ne s'appliquent toutefois qu'aux petits opérateurs, permettant à des entreprises étrangères de faire des acquisitions dans les compagnies de sans-fil qui détiennent moins de 10 pour cent du marché.

La source indique que M. Garneau annoncera à Ottawa qu'il veut ouvrir les portes à la propriété étrangère dans le domaine du sans-fil, tout en maintenant des restrictions sur les entreprises de télédiffusion pour protéger la culture canadienne.

On s'attend à ce qu'il dévoile ensuite sa plateforme économique complète, composée de quatre points, mercredi à Toronto.

L'ancien astronaute s'est lancé dans la course à la direction du parti tard le moins dernier, s'appuyant sur ses références spatiales pour le propulser à la victoire.

M. Garneau, qui a été le premier canadien dans l'espace, s'est lancé en politique en 2008.

Il a insisté pour dire qu'il n'a pas peur de faire face à Justin Trudeau, le fils de l'ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau, perçu comme le favori dans la course.

Au cours des dernières semaines, l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a reçu les commentaires de consommateurs frustrés des contrats de trois ans qui sont communs au pays pour les téléphones cellulaires et d'autres appareils sans-fil.

Dans un forum Internet du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), des centaines de personnes ont également dénoncé le fait qu'il n'y ait pas assez de concurrence dans l'industrie du sans-fil au Canada.