Une usine de viande albertaine qui a fait l'object d'un rappel massif en raison d'une contamination à l'E. Coli pourra à nouveau expédier ses produits vers les États-Unis.

L'usine XL Foods à Brooks, en Alberta, peut immédiatement reprendre ses exportations après en avoir obtenu la permission vendredi du départment de l'Agriculture des États-Unis.

Un porte-parole de JBS, l'entreprise brésilienne qui gère maintenant l'usine, a salué la décision.

Cameron Bruett a ajouté que l'usine opère maintenant à 75 pour cent de sa capacité et que la production sera augmentée la plus tôt possible, en accord avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

La prochaine étape pour l'entreprise est de s'assurer que le boeuf de l'usine est le bienvenu sur les étagères américaines.

M. Bruett a indiqué que l'entreprise n'anticipait pas de problèmes et qu'elle serait à l'écoute de ses clients pour entendre leurs préoccupations.

Les producteurs canadiens de boeuf devraient voir les prix pour leurs bêtes s'améliorer à mesure que l'usine reprendra sa pleine production, a indiqué le président de la Canadian Cattlemen's Association, Martin Unrau.

Il a ajouté que la décision des États-Unis envoyait un bon message aux autres marchés d'exportation.

L'usine a perdu la certification nécessaire pour exporter son boeuf aux États-Unis le 13 septembre. Le même jour, les américains ont rappelé le boeuf haché de XL Foods.

Le rappel du boeuf de l'usine a été qualifié du plus important au pays. Au moins 16 personnes sont tombées malades.

L'ACIA a redonné son permis à l'usine le 23 octobre. Des inspecteurs continuent de surveiller les opérations de l'usine.