NOUVELLES

Après une brève éclaircie, les nuages noirs sont de retour au-dessus de Detroit

08/12/2012 05:02 EST | Actualisé 07/02/2013 05:12 EST

GREEN BAY, États-Unis - Un nuage noir plane à nouveau au-dessus de Detroit.

La dernière fois que les Lions se sont rendus au Lambeau Field, ils se dirigeaient vers une première participation aux éliminatoires en 10 ans et le quatuor composé de Matthew Stafford, Calvin Johnson, Ndamukong Suh et Nick Fairley tenaient à s'assurer que ça devienne une habitude. Cependant, les Lions ont fait un pas en arrière cette saison et le match de dimanche soir face aux Packers de Green Bay n'aura pas un grand enjeu pour eux, comme ce fut le cas pendant plusieurs années.

«Je crois que la victoire est contagieuse. L'an dernier, c'était contagieux, nous sommes partis sur une lancée et avons gagné beaucoup en confiance et nous avons été en mesure de participer aux éliminatoires, a raconté le joueur de ligne offensive des Lions Rob Sims. Je crois que la confiance est toujours là, mais les choses ne sont pas tombées en place pour nous comme l'an dernier.»

Les Lions ont perdu leurs quatre derniers matchs, les trois derniers par un total de neuf points. Avec un dossier de 4-8, les Lions devront remporter leurs quatre dernières rencontres simplement pour terminer la saison avec une fiche de ,500. Ce sera tout un défi — surtout qu'ils n'ont pas gagné dans le Wisconsin en 21 ans.

Les Packers ont remporté leurs 21 derniers matchs à domicile face aux Lions, la plus longue séquence du genre dans la NFL. La séquence remonte si loin dans le temps que les Packers (8-4) disputaient encore certaines de leurs parties à Milwaukee quand elle a débuté.

«Nous avons été capables de voler quelques victoires, a noté le quart des Packers Aaron Rodgers. Ça n'a pas toujours été gracieux.

«Ce sont toujours des matchs chaudement disputés et, pour une raison quelconque, nous avons été en mesure de gagner environ les 20 derniers.»

Et ces temps-ci, les Lions ne semblent jamais trouver le moyen de gagner.

Detroit est devenu la première équipe depuis les Chargers de San Diego en 2000 à encaisser trois revers d'affilée après avoir mené lors des deux dernières minutes au quatrième quart, et les premiers depuis au moins 1983 à gaspiller des avances à domicile si tard en fin de matchs trois fois de suite, selon STATS LLC.

«Ce n'est pas en raison d'un manque d'effort, il n'y a pas un manque de désir de gagner, a déclaré Stafford. Pour une raison quelconque, nous n'avons pas été capables de compléter le travail.»

La saison dernière, les Lions ont compilé une fiche de 10-6, enregistrant une première saison gagnante en 10 ans. C'était aussi la première fois qu'ils gagnaient au moins 10 matchs depuis 1995, quand Barry Sanders était le joueur étoile de l'équipe.

«D'échapper la victoire en fin de match, c'est difficile à accepter, a admis Sims. C'est très difficile.»

PLUS:pc