Huffpost Canada Quebec qc

Le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, en visite à Gaza pour la 1e fois: il veut y mourir en "martyr"

Publication: Mis à jour:
KHALED MECHAAL GAZA
Getty Images

Le chef en exil du mouvement islamiste palestinien Hamas, Khaled Mechaal, a déclaré qu'il voulait mourir en "martyr" dans la bande de Gaza à l'occasion de sa première visite vendredi dans l'enclave palestinienne.

Arrivé via le terminal de Rafah, à la frontière avec l'Egypte, à la tête d'une délégation du bureau politique en exil, dont son adjoint Moussa Abou Marzouk, M. Mechaal s'est prosterné pour embrasser le sol, imité par M. Abou Marzouk.

Il a ensuite été accueilli par le chef du gouvernement Hamas au pouvoir à Gaza, Ismaïl Haniyeh, qui l'a chaleureusement embrassé.

"J'espère que Dieu m'accordera le martyre à Gaza", a déclaré M. Mechaal à des journalistes, dont un correspondant de l'AFP, dans le salon de réception du terminal, où étaient exposés des débris de la voiture dans laquelle a été tué le chef militaire du Hamas Ahmad Jaabari dans un raid israélien le 14 novembre.

"C'est la première fois que je viens en Palestine depuis 37 ans", a indiqué Khaled Mechaal, originaire de Cisjordanie, en précisant que cette visite à Gaza était sa première dans ce territoire palestinien.

"Ceci est ma troisième naissance, après ma naissance naturelle, en 1956, et ma deuxième naissance après la tentative israélienne de m'assassiner en 1997 en Jordanie sur ordre de Netanyahu", a-t-il dit. Benjamin Netanyahu, actuel Premier ministre, dirigeait également le gouvernement israélien en 1997.

MM. Mechaal, venu à Gaza pour participer notamment aux festivités du 25e anniversaire de la création du Hamas, et Haniyeh devaient ensuite se rendre au domicile du fondateur du mouvement islamiste, cheikh Ahmed Yassine, tué par Israël en 2004.

Sur le terrain, des centaines de policiers et d'agents de sécurité ainsi que des paramilitaires armés des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, étaient déployés en force dans tout le territoire palestinien.

Le Hamas, qui ne reconnaît pas l'existence de d'Israël, est considéré comme une organisation "terroriste" par l'Etat hébreu.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les Gazaouis célèbrent
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Hamas - Wikipédia

Gaza: le chef en exil du Hamas en visite historique