NOUVELLES

Harvey et Crawford enchantés par Québec

06/12/2012 01:57 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

QUÉBEC - Les organisateurs de la première Coupe du monde de ski de fond à Québec ont passé un premier test... et l'un des plus importants. Les skieurs adorent la boucle de 850 m qu'ils ont découverte pour la première fois jeudi lors d'un entraînement.

Un texte de Manon Gilbert

Il faut dire que le parcours de sprint planté directement en face de l'Assemblée nationale a de quoi ravir le coup d'oeil.

« L'environnement est inspirant. C'est tellement beau. C'est la plus belle course au monde, s'est exclamée l'Albertaine Chandra Crawford. Les circuits de Milan et de Düsseldorf l'an passé ressemblent beaucoup à Québec. Mais c'est beaucoup plus beau ici. L'Allemagne en hiver, ce n'est pas très joli. »

Mais au-delà du site enchanteur, c'est la qualité de la neige et le circuit qui enchantent les athlètes.

« Les conditions sont vraiment belles. Ce sont les meilleures conditions pour un sprint en ville qu'on a eues, a déclaré Alex Harvey après son entraînement. D'habitude, c'est vraiment mou et la piste est bosselée. Mais là, ils ont pu étendre la neige quelques jours à l'avance et ça fait toute la différence. De plus, on a la température aujourd'hui aussi. »

Si Harvey se méfie de la descente à l'extrémité nord du parlement, Crawford, elle, raffole des nombreux virages.

« C'est tellement le fun. Je me sens comme une enfant à l'intérieur. Je m'amuse. Je prends le saut, je vais bas dans les coins, c'est excitant. La neige est parfaite. C'est dur, c'est vite, c'est comme de la glace, c'est bon. »

Mais sur une note plus sérieuse, la championne olympique de sprint aux Jeux de Turin a pris soin de concevoir des stratégies.

« À cause des virages, je pense beaucoup à ma ligne pour savoir où je peux dépasser les autres filles, où je peux les surprendre. »

Crawford pourra mettre son plan à exécution à compter de midi vendredi dans les demi-finales du sprint par équipe, qu'elle disputera en compagnie de Daria Gaïazova.

Une belle surprise, puisqu'elle s'attendait à faire partie de la seconde équipe. Mais comme Perianne Jones est ennuyée par un petit virus, les entraîneurs ont pensé que Crawford formerait un meilleur duo avec Gaïazova.

Et comme elle le dit : tout ce qui compte, c'est d'avoir la meilleure équipe pour représenter le pays.

PLUS: