NOUVELLES

Le pétrole ouvre en baisse à New York après des chiffres sur l'emploi

05/12/2012 09:39 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Les prix du pétrole ont ouvert en légère baisse mercredi à New York, digérant des statistiques économiques mitigées aux Etats-Unis, premier consommateur de brut mondial, dans l'attente des chiffres hebdomadaires des stocks de pétrole américain.

Vers 14H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier reculait de 27 cents à 88,23 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les prix du pétrole "évoluent dans une fourchette de prix limitée dans l'attente du rapport sur les stocks hebdomadaires" du Département de l'Energie américain attendu dans la matinée, a relevé Phil Flynn, de Price Futures Group.

Leur prudence était accentuée par la publication des chiffres de la fédération professionnelle américaine API mardi soir qui a fait état d'une "baisse étonnamment forte des stocks de brut américains", ont souligné les analystes de Commerzbank.

Bien qu'ils ne soient pas officiels, ces chiffres sont surveillés de très près par les courtiers qui y voient un indicateur utile à la veille de la publication des statistiques du ministère.

L'API a annoncé une chute de 2,2 millions de barils des réserves de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 30 novembre, "en raison d'une forte accélération de la cadence des raffineries", qui a en retour gonflé les stocks de produits raffinés, rapportait-on chez Commerzbank.

Selon la fédération, les stocks d'essence ont ainsi bondi de 5,7 millions de barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver, ont monté de 1,1 million de barils.

D'autre part, le marché était pénalisé par des indicateurs économiques mitigés aux Etats-Unis, selon M. Flynn.

En effet, dans le secteur de l'emploi, crucial pour la reprise de la croissance de la première puissance économique mondiale, les embauches du secteur privé ont baissé aux Etats-Unis en novembre, selon une enquête mensuelle publiée par la société de services informatiques ADP.

Ce recul se devait notamment au passage de l'ouragan Sandy, qui a frappé le nord-est des Etats-Unis dans les derniers jours d'octobre.

Plus rassurant cependant, la productivité des entreprises aux Etats-Unis a été revue à la hausse au troisième trimestre, atteignant même son plus haut niveau depuis deux ans.

ppa/sl/rap

PLUS:afp