NOUVELLES
04/12/2012 10:00 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

Vendée Globe: Le Cléac'h établit un nouveau record au cap de Bonne-Espérance

PARIS - Est-ce la concurrence qui les pousse à se dépasser?

Les trois leaders du Vendée Globe, dans l'ordre Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) et François Gabart (Macif) ont amélioré de plus d'une journée le record Les Sables d'Olonne-Bonne Espérance, détenu par Vincent Riou (24 jours 2h18m) depuis 2004. C'est désormais le nom de Le Cléach (22j23h48m) qui figurera sur les tablettes.

«C'est un peu la course dans la course avec Armel et François. On a toujours envie de faire mieux que les petits camarades d'à côté, confie d'ailleurs Dick sur le site du Vendée Globe. Comme on a un jugement de paix toutes les quatre heures (le classement, ndlr) cela nous met un peu la pression. Cependant, il faut toujours agir en bon marin et ne pas être obsédé par la rapidité du bateau.»

En début de journée mardi, le trio de tête naviguait dans le même ordre que la veille, réparti sur une cinquantaine de milles à peine. Mais un nouveau venu semblait vouloir se joindre à la fête: Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), en passe de les rattraper, ne pointait plus qu'à quelque 70 milles du leader, Le Cléac'h.

L'autre poursuivant, Alex Thomson (Hugo Boss), nettement moins rapide dans les dernières 24 heures, naviguait seul à 150 milles de là. Ayant choisi de faire route plus au Sud, il semble surtout tenter, pour l'heure, d'empêcher l'écart de se creuser.

Le second groupe, composé de Jean Le Cam (SynerCiel), Mike Golding (Gamesa) et Dominique Wavre (Mirabaud), a franchi à son tour la porte des Aiguilles entre lundi soir et mardi matin. Eux aussi s'attèlent à limiter l'écart avec la tête de la course, lancée à haute vitesse depuis le passage de l'Équateur.

Pour tous ceux qui font route dans l'océan Indien, la nuit a été agitée, entre vents changeants et puissantes vagues. Pour décider de leur route vers la prochaine porte imposée, ils devront aussi composer avec la présence d'icebergs dans la région, plus abondante qu'à l'accoutumée.

A l'arrière, à plus de 1000 milles des leaders, le passage à vide dû à la traversée d'un anticyclone persistant semble enfin prendre fin. Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered), Arnaud Boissières (AKENA Vérandas) et Tanguy de Lamotte (Initiatives Coeur) peuvent enfin reprendre un peu de vitesse. A noter la très bonne opération de Bertrand de Broc (Votre nom autour du monde avec EDM Projets). Passé plus au Sud que le trio pour éviter l'anticyclone, celui-ci a dépassé de Lamotte et se rapproche à une centaine de milles de Boissières.

Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) chemine toujours à son rythme en queue de course.

PLUS:pc