NOUVELLES
04/12/2012 04:17 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

L'Iran affirme avoir capturé un drone américain, ce que nie la marine américaine

TÉHÉRAN, Iran - Les forces maritimes des Gardiens de la Révolution se sont emparées d'un drone américain entré dans l'espace aérien iranien au-dessus du golfe Persique, a annoncé mardi un haut responsable militaire iranien. L'information a aussitôt été démentie par la marine américaine.

L'avion sans pilote de type ScanEagle, «qui effectuait un vol de reconnaissance et de collecte d'informations au-dessus du golfe Persique au cours des derniers jours, a été capturé par les unités de défense aérienne des forces maritimes des Gardiens de la Révolution dès son entrée dans l'espace aérien iranien», a déclaré le général Ali Fadavi, commandant des forces maritimes des Gardiens de la Révolution, cité par la télévision officielle iranienne.

«Ce type de drones décolle habituellement de gros bâtiments américains», a-t-il ajouté. Il n'a pas fourni plus de détails sur les circonstances et le lieu de cette interception.

Un porte-parole de la Cinquième Flotte de la marine américaine, basée à Bahreïn, a démenti ces informations.

Aucun drone américain n'est porté manquant et les opérations américaines dans le golfe Persique «se restreignent aux espaces maritimes et aériens reconnus internationalement», a déclaré le capitaine de frégate Jason Salata. Si des drones ScanEagles ont été perdus en mer au fil des ans, «il n'y a pas de trace d'un tel événement récemment», a-t-il ajouté.

En 2011, Téhéran avait annoncé avoir pris le contrôle d'un drone espion de la CIA qui survolait l'est du territoire iranien. Les forces iraniennes avaient fait atterrir le drone furtif RQ-170 Sentinel, récupéré presque intact. Téhéran a par la suite affirmé avoir pu obtenir des informations confidentielles sur cet appareil de grande taille, en étudiant la façon dont il a été construit.

PLUS:pc