NOUVELLES

Ligue des champions - La Juventus doit finir le travail à Donetsk

04/12/2012 05:54 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

La Juventus de Turin n'a plus besoin que d'un point à Donetsk, mercredi (19h45 GMT), afin de se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des champions, contre le Shakhtar qui l'avait impressionnée à l'aller (1-1), sous peine de gâcher l'exploit réalisé contre Chelsea.

"Dentro o fuori", dedans ou dehors, disent les Italiens pour quitte ou double. A 90 minutes de retrouver "l'Europe qui compte", la Juve rassemble tout son vieux savoir-faire pour ne pas passer à travers après avoir fait le plus difficile contre les champions d'Europe (3-0).

Certes, le Shakhtar est déjà qualifié et conservera la première place du groupe E avec un nul, qui satisferait donc les deux équipes, mais l'équipe orange et noire a montré qu'elle était redoutable à Turin, où elle aurait mérité de l'emporter.

Chelsea de son côté devrait battre le Nordsjaelland et mettre la pression sur la Juve. "On espère qu'il n'y aura pas de trucs bizarres dans l'autre match, a dit en souriant le +Blues+ Eden Hazard. Mais ce sont des professionnels et je n'ai pas peur d'un éventuel +biscotto+ (arrangement)".

Se faire éliminer maintenant serait un cruel échec pour la "Vieille Dame", qui doit rejoindre l'AC Milan pour retrouver son statut de grand d'Europe, après trois ans d'absence en huitièmes.

"Nous n'avons encore rien fait", tonne Antonio Conte, assis pour la dernière fois de la saison dans les loges. La suspension de l'entraîneur "bianconero" pour non-dénonciation de faits de corruption prend fin le 8 décembre, il sera de retour sur le banc dimanche contre Palerme en Serie A.

Conte est privé de son milieu perforateur Claudio Marchisio, suspendu pour accumulation de cartons jaunes, qui laisse sa place à Paul Pogba. Ce sera la première titularisation du jeune Français (19 ans), très séduisant à chaque fois qu'il a joué. Décisif contre Naples et Bologne avec des buts en fin de match, Pogba a l'occasion de monter dans la hiérarchie "juventina" dans ce match capital.

Conte a un doute sur Giorgio Chiellini, qui a manqué le derby contre le Torino (gagné 3-0 aussi) à cause de son mollet droit douloureux. Il pourrait céder sa place à l'Uruguayen Martin Caceres pour ne pas toucher au 3-5-2.

A droite, le poste balance entre Stéphane Lichtsteiner et Maurizio Isla, et le duo d'attaque devrait être formé par Mirko Vucinic, à jeun de buts depuis le 23 octobre, et Sebastian Giovinco, qui a retrouvé le chemin des filets mais attend son premier but décisif. A chaque fois qu'il marque, la Juve a déjà le match en mains.

Conte se méfie du 4-2-3-1 samba et gopak (danse traditionnelle ukrainienne) de Mircea Lucescu, Brésiliens devant, Slaves derrières. L'entraîneur roumain aligne son équipe type, seul manque Luiz Adriano, suspendu un match pour manque de fair play lors de son but marqué contre Nordsjaelland le 20 novembre (5-2) alors que son équipe devait, selon les us et coutumes du football, rendre la balle à l'adversaire après la blessure d'un joueur.

Le club de Donetsk, place forte en devenir du football continental, déjà vainqueur de la Coupe de l'UEFA en 2009, vise la première place pour jouer le 8e de finale retour dans sa superbe Dombass Arena. Le jeune Shakhtar rêve de la bousculer, la Vieille Dame ne sera jamais trop prudente.

eba/chc

PLUS:afp