Huffpost Canada Quebec qc

Les lettres d'Hollywood repeintes en blanc glamour pour leurs 90 ans

Publication: Mis à jour:
HOLLYWOOD LETTERS
(AP) | AP

LOS ANGELES, 4 déc 2012 (AFP) - Les neuf lettres formant le mot Hollywood qui surplombent le quartier des célébrités à Los Angeles ont été repeintes en blanc réfléchissant pour fêter leurs 90 ans l'an prochain, à l'issue de premiers grands travaux de rénovation depuis 35 ans, présentés mardi.

Près de 1.365 litres de peinture blanche brillante, destinée à refléter les rayons du soleil, ont été appliqués ces deux derniers mois aux célèbres lettres du mont Lee, sur les hauteurs du quartier éponyme situé au nord de Los Angeles, où vivent beaucoup de grands noms du cinéma et de la musique.

"On a mis une grosse couche de blanc réfléchissant dessus, donc le reflet des rayons du soleil devrait être aussi beau dans dix ans qu'aujourd'hui", explique Jay Davisson, président de l'entreprise de peinture Sherwin-Williams.

"Ce sigle est si beau. C'est là où les gens, quand ils atterrissent à (l'aéroport de) LAX, veulent aller", s'enthousiasme un représentant du quartier d'Hollywood au conseil municipal de Los Angeles, Tom LaBonge.

Le monument "a été frotté jusqu'au métal et deux tonnes de +maquillage+ ont été appliquées du côté face", a expliqué le chef du fonds qui a financé la rénovation, Chris Baumgart.

Les lettres, de 15 mètres de haut, avaient été érigées en 1923 pour promouvoir un programme immobilier appelé Hollywoodland, mais les quatre dernières lettres ont été enlevées dans les années 40.

Elles s'étaient ensuite délabrées jusqu'à ce que neuf donateurs dans les années 1970 décident "d'adopter" une lettre chacun pour la rénover.

Ce lieu, une des plus grandes attractions touristiques de Los Angeles, a ensuite été menacé de disparition quand les propriétaires des terrains situés à ses pieds ont songé à vendre leurs lots.

Mais Hugh Hefner, le magnat du groupe Playboy, lui-même basé à Los Angeles, a aidé à sécuriser les lettres hollywoodiennes en 2010, avec l'aide du gouverneur de Californie de l'époque, Arnold Schwarzenegger, et d'autres célébrités comme Steven Spielberg ou Tom Hanks.

Bien que le public ne puisse pas accéder aux lettres mêmes, elles ont été le théâtre d'une tragédie en 1932, quand l'actrice britannique Peg Entwistle s'est suicidée en se jetant de la lettre H.