Huffpost Canada Quebec qc

John McAfee, ou la cavale déjantée d'un millionnaire recherché par le Belize

Publication: Mis à jour:
JOHN MCAFEE
AP

Riche, dur et dingue: John McAfee, pionnier des logiciels anti-virus devenu millionnaire et recherché pour un meurtre présumé par le Belize, s'est lancé dans une cavale qu'il retrace sur un blog où il est difficile de démêler les informations sérieuses des fausses pistes.

L'Américain, 67 ans, a fait fortune dans la Silicon Valley en lançant un logiciel anti-virus qui porte son nom. Depuis 2009 et quelques sérieux revers de fortune, il menait une vie pas si tranquille sur une île paradisiaque au Belize, entre drogues, jeunes prostituées et promenades en bord de mer, pistolet à la ceinture.

Ce mode de vie a rapidement irrité les habitants des alentours, dont certains se sont plaints à la police locale, jusqu'à la découverte le 11 novembre du corps de Gregory Faull, 52 ans, baignant dans son sang, une balle dans la tête. Un voisin avec qui John McAfee était en conflit.

Depuis, dans un scénario digne d'Hollywood, l'ancien pionnier de l'internet a pris la fuite avec sa petite amie, Sam, âgée de 20 ans. Une cavale très médiatisée puisque McAfee donne régulièrement "des nouvelles" sur son blog www.whoisjohnmcafee.com.

Les informations diffusées sur ce portail donnent une idée du personnage, qui accuse tour à tour la police du Belize d'être corrompue, lance avoir été arrêté, raconte comment il se déguise pour espionner les enquêteurs, ou clame avoir envoyé un "double" muni d'un passeport nord-coréen au Mexique pour brouiller les pistes...

Dernier rebondissement: John McAfee a quitté le Belize pour se réfugier au Guatemala voisin où il a demandé l'asile politique.

"Je suis chargé de déposer sa demande d'asile politique (...) Nous nous sommes rencontrés tôt ce (mardi) matin dans un hôtel" de Guatemala City, a déclaré à l'AFP son avocat sur place, Telesforo Guerra.

M. McAfee "est poursuivi au Belize, poursuivi politiquement parce qu'il a arrêté de donner de l'argent au gouvernement. (Les autorités du Belize) l'accusent d'un crime de droit commun (...), je dois donc obtenir l'octroi d'un asile", a ajouté l'avocat.

Le fond de cette histoire est des plus incompréhensible: a-t-il vraiment tué Gregory Faull ? Si oui pourquoi laisser autant de traces sur internet ? Et s'il est innocent pourquoi être parti en cavale ?

Des journalistes de CNN sont parvenus à l'interviewer la semaine passée après un jeu de piste pour le localiser digne des meilleurs romans d'espionnage, avec intermédiaires douteux, appels depuis différents numéros de téléphone et rendez-vous dans des endroits secrets avec des mots de passe pour entrer.

"Je vais me battre jusqu'à ce que les choses changent", a dit dans cet entretien John McAfee, visiblement fatigué, amaigri et tendu. Il affirme vouloir mettre sa petite amie à l'abri avant de retourner au Belize pour prouver son innocence.

Il a ajouté craindre pour sa vie, affirmant avoir tellement peur d'être retrouvé qu'il se promène en permanence avec une douzaine de téléphones portables différents.

Le Premier ministre du Belize, Dean Barrow, a décrit John McAfee comme "un fou", précisant que pour le moment la police ne le recherchait qu'en qualité de témoin.

Selon des médias américains, John McAfee était arrivé au Belize en 2009 après avoir perdu 96 des 100 millions de dollars de sa fortune personnelle en raison de la crise et de mauvais investissements.

Depuis, son mode de vie est devenu particulièrement étrange et très chaotique.

Fréquemment sous l'emprise de la drogue, McAfee ne se mêlait guère à la communauté des expatriés américains du Belize et il avait été brièvement arrêté en avril pour avoir vécu avec une jeune fille de 17 ans. La police avait découvert à cette occasion un véritable arsenal dans sa propriété: pas moins de sept fusils à pompe et deux pistolets 9 mm.

Sur le web

John McAfee : la cavale en continu

FUGITIF 2.0 – John McAfee, pionnier de l'antivirus et blogueur en cavale

John McAfee est en cavale dans la jungle de l'Amérique centrale

Le millionnaire en fuite nargue la police sur son blog

Il court, il court McAfee !