La grossesse royale relance la question des règles de succession

Publication: Mis à jour:

LONDRES - Le principe de la primauté masculine pour la succession au trône britannique va disparaître, a assuré mardi le vice-premier ministre britannique, Nick Clegg. Il a fait cette déclaration au lendemain de l'annonce de la grossesse de la duchesse de Cambridge, la femme du prince William.

L'an dernier, les dirigeants du Royaume-Uni et des 15 anciennes colonies qui ont la reine Élizabeth II comme chef d'État se sont entendus de façon informelle pour établir de nouvelles règles de succession, qui donnent aux bébés de sexe féminin le même statut que les bébés masculins dans l'ordre de succession.

Cette proposition de loi sera présentée à la Chambre des communes britannique dès que le calendrier parlementaire le permettra, a indiqué Nick Clegg mardi. «Que le bébé soit un garçon ou une fille, il ou elle aura la même prétention au trône», a-t-il assuré.

«Fille ou garçon, l'enfant naîtra pour régner», titrait le quotidien «Daily Mail» mardi, en soulignant qu'avant même d'être né, ce bébé «a déjà marqué l'histoire royale et constitutionnelle».

Mais les historiens ne sont pas aussi convaincus.

«Nous savons que les désirs des hommes politiques ne sont pas gravés dans le marbre», affirme l'historien Robert Lacey, spécialiste dans la royauté. «La loi prend force de loi quand elle est adoptée, et ce n'est pas le cas pour le moment.»

Pendant des siècles, les garçons ont toujours bénéficié de la primauté, la princesse aînée cédant sa place à son frère cadet. Pour changer les règles centenaires de l'ordre de succession, il faut modifier quelques articles de la Constitution britannique, dont certains datent du XVIe et du XVIIIe siècle.

La duchesse de Cambridge, âgée de 30 ans, est «au tout début» de sa grossesse et n'a même pas atteint la douzième semaine, a souligné le palais royal lundi. Elle va rester quelques jours à l'hôpital à cause des fortes nausées dont elle souffre et devra continuer de se reposer à sa sortie.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
William et Kate visitent le Jardin botanique de Singapour
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction