NOUVELLES
03/12/2012 02:15 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Tunisie: 5 salafistes arrêtés après l'attaque d'un important mausolée soufi

Le ministère tunisien de l'Intérieur a annoncé lundi l'arrestation de cinq membres de la mouvance salafiste présumés coupables de l'attaque d'un important mausolée soufi, près de Tunis, en octobre dernier.

"Les forces de sécurité ont réussi à mettre la main sur les auteurs de l'attaque perpétrée le 16 octobre contre la zaouïa de Saïda Manoubia", a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Parmi les suspects identifiés, cinq extrémistes ont été placés en garde à vue après avoir avoué leur responsabilité dans l'attaque, trois de leurs complices continuent d'être recherchés", selon le ministère.

Un des principaux mausolées soufis de Tunis, la zaouïa Saïda Manoubia, qui renferme les restes d'une sainte vénérée a été saccagée et partiellement incendiée par des hommes cagoulés.

Une enquête avait été ouverte sur l'affaire qui a suscité une vive émotion parmi les adeptes du soufisme, un courant mystique sunnite répandu en Tunisie et dont la pratique est considérée comme sacrilège par les intégristes.

Plusieurs lieux soufis ont été attaqués par des militants appartenant aux groupuscules islamistes salafistes dans la foulée de la révolution du 14 janvier 2011.

Ce courant radical, qui représente entre 3.000 et 10.000 adhérents en Tunisie, est accusé d'avoir organisé l'attaque le 14 septembre contre l'ambassade américaine à Tunis (quatre morts parmi les manifestants) pour protester contre un film islamophobe produit aux Etats-Unis.

Deux détenus salafistes accusés d'être impliqués dans cette affaire, ont succombé récemment après deux mois d'une grève de la faim qu'ils observaient pour protester contre leur arrestation.

Bsh/kl/feb

PLUS:afp