Salt Lake City a de nouveau les yeux sur les Jeux olympiques d'hiver.

Lundi, les autorités de l'Utah ont annoncé leur intention de présenter leur candidature en vue des Jeux de 2026. Cette candidature dépend de la volonté du Comité olympique des États-Unis (USOC) de soutenir une ville pour ces Jeux.

L'Utah a manifesté son intérêt bien à l'avance afin de dissuader ses concurrentes, dont Reno-Tahoe, au Nevada.

Selon les autorités de l'Utah, les stades sont déjà construits et le scandale des JO de 2002 est maintenant chose du passé. Des allégations de corruption utilisées dans le but d'obtenir le droit de présenter ces JO avaient terni l'image du comité organisateur. Ces allégations ont en outre mené à une refonte complète du processus d'attribution des Jeux par le CIO.

« On ne peut pas faire ça à la légère. C'est un projet dispendieux, a déclaré le gouverneur de l'Utah Gary Herbert, lundi. L'Utah est l'option intelligente et fiscalement responsable. Les stades sont déjà là. Il n'y a pas de meilleur endroit au monde qu'ici. »

Des JO à Salt Lake en 2026 seraient financés par des investissements du privé de l'ordre de 1,67 milliard $ US, en plus des coûts reliés à la sécurité qui seraient assurés par le gouvernement fédéral.

De leur côté, les autorités du Nevada ont indiqué lundi qu'ils attendaient une décision de l'USOC avant d'aller de l'avant.