Huffpost Canada Quebec qc

PHOTOS. Une église bâtie comme un mirage à Looz en Belgique

Publication: Mis à jour:
EGLISE BELGE
Filip Dujardin

ARCHITECTURE - C'est une église qui selon le point de vue s'effacerait du paysage. Le projet du duo d'architectes belges, Pieterjan Gijs et Arnout Van Vaerenbergh, baptisé Reading between the lines -Lire entre les lignes- est plus esthétique que spirituel. Édifier une église dont les murs composés de lattes d'acier horizontales modifieraient la perception du bâtiment.

La collaboration entre les deux remonte à 2007, quand Gijs et Van Vaerenbergh décident de réaliser plusieurs projets dans l'espace public avec une portée architecturale et artistique. Leurs intentions ne sont pas motivées par des commandes de clients mais par une autonomie et une volonté d'expérimenter et de réfléchir.

En partenariat avec ArchDaily:

archdaily

Reading between the lines fait donc partie d'une trajectoire artistique partagée par plusieurs artistes de la région de Limburg, province flamande de la Belgique. Gijs Van Vaerenbergh ont dévoilé leur construction en milieu rural, reproduction exacte de l'église locale. Leur œuvre d'art est composée de 30 tonnes d'aciers et de 2000 colonnes construites sur une base en béton. À travers les lattes horizontales, le concept d'église traditionnelle laisse sa place à un objet presque transparent.

eglise carte

Selon la perspective de l'observateur, l'église peut être perçue comme une construction massive ou au contraire, se dissoudre, partiellement ou complètement, dans le paysage. Les curieux qui regarderont de l'intérieur de l'église vers l'extérieur seront les témoins d'un jeu de lignes jouant sur les abstractions et qui devraient modifier leur perception de l'environnement. L'église et le paysage font partie inhérente de l'œuvre.

Reading between the lines peut être vu comme une réflexion sur des thèmes architecturaux -l'échelle, le plan, les dessins préparatoires- mais le projet transcende ce cadre-là. L'église n'a pas de fonctions définies si ce n'est de proposer une expérience visuelle. Comme elle ne remplit pas ses fonctions classiques, elle peut être considérée comme une interrogation sur l'héritage des églises de la région, leur utilisation et leur possible potentiel artistique.

Lire: l'article original en anglais

Lire: la page Facebook de Gijs Van Vaerenbergh

Découvrez les images de cette église en trompe l'œil dans le diaporama ci-dessous:

Close
Une église belge
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Lire aussi:
» Patrimoine immobilier de l'Eglise catholique: fantasmes et réalité
» Cécile Duflot veut utiliser les bâtiments "quasi vides" de l'Église
» La maison la plus étroite construite en Pologne à Varsovie
» Un magasin "sans nom" en Iran
» New York: un cercle aérien géant
» Taïwan: une chambre d'hôtel Batman