GRÈCE - Voici que la "liste Lagarde" refait parler d'elle. Parmi les 2059 détenteurs grecs d'un compte en Suisse, il y aurait effectivement la mère de l'ancien premier ministre Georges Papandréou, titulaire d'un compte de 550 millions d'euros.

Selon deux journaux grecs, To Vima et Proto Thema, l'information a été confirmée par plusieurs sources, dont un député grec. La famille de celui qui a été au pouvoir entre 2009 et 2011 a pour l'instant démenti les faits.

"Pourquoi ces mensonges? Pourquoi ces attaques? Peut-être parce que ma famille n'a jamais servi de groupes d'intérêt dans ce pays", a réagi Margaret Papandréou, 89 ans, dans un communiqué.

Le plus gros compte de la "liste Lagarde"

En plus d'être la mère de l'ancien chef d'Etat, Margaret Papandréou est également la veuve d'Andréas Papandréou, premier ministre de 1981 à 1989, puis de 1993 à 1996. Elle est en outre la belle-fille Geórgios Papandréou, à la tête de l'Etat au début des années 1960.

Selon les journaux grecs, Margaret Papandréou serait à la tête du plus gros compte dévoilé par la "liste Lagarde". Cette dernière a ainsi été baptisée en Grèce, car transmise en 2010 au gouvernement grec par Christine Lagarde, aujourd'hui directrice générale du FMI.

Elle aurait été obtenue auprès d'un ancien employé de la banque HSBC, faisant état de plus de 2000 exilés fiscaux grecs en Suisse. La valeur cumulée de ces comptes atteindrait la somme de 1,5 milliard d'euros. Ainsi, Margaret Papandréou représenterait à elle seule 33% de cette liste qui fait polémique depuis plusieurs mois...

LIRE AUSSI
» Cette liste d'évadés fiscaux qui fait trembler la Grèce
» La Grèce échappe de justesse à la faillite
» Le monde à l'envers: Athènes menace ses créanciers