NOUVELLES
03/12/2012 10:41 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Muskrat Falls: des avocats s'inquiètent des conditions de la garantie de prêt

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - Un groupe d'avocats opposés au projet de centrale hydroélectrique de Muskrat Falls veulent que les détails de la garantie de prêt fédérale soient rendus publics.

Le premier ministre Stephen Harper a signé vendredi une garantie de prêt qui devrait permettre à Terre-Neuve et Labrador et à la Nouvelle-Écosse d'épargner plus de 1 milliard $ en coûts d'emprunt pour le projet prévu au Labrador et évalué à 7,4 milliards $.

L'appui du gouvernement fédéral est détaillé au sein d'un document garantissant un emprunt allant jusqu'à 6,3 milliards $, et ce, pour une période de 35 à 40 ans.

Le groupe d'avocats, connu sous le nom de Group 2041, affirme que la compagnie d'énergie privée Emera a jusqu'au mois de juillet 2014 pour décider si elle construira le lien maritime — un câble de transmission énergétique — prévu dans le projet.

Ces avocats s'inquiètent du fait qu'une garantie de prêt pourrait être invalidée si Emera décide de ne pas construire ce câble sous-marin de 180 km devant transporter de l'énergie de Cape Ray, dans le sud-ouest de Terre-Neuve, à Lingan, en Nouvelle-Écosse, au Cap Breton.

Le groupe désire que le document contenant les détails de la garantie de prêt soit publié immédiatement, et ses membres ajoutent que Terre-Neuve et sa première ministre, Kathy Dunderdale, peuvent encore s'engager à mener un examen approfondi du projet.

PLUS:pc