NOUVELLES
03/12/2012 09:01 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Les propos de Bob Costas sur le contrôle des armes à feu sèment la controverse

NEW YORK, États-Unis - Les propos de Bob Costas en faveur du contrôle des armes à feu durant la mi-temps du 'Sunday Night Football' au réseau NBC, dimanche soir, ont suscité un débat sur les ondes du réseau Fox lundi à savoir si NBC devrait le congédier, ainsi qu'une tempête sur Twitter impliquant Ted Nugent, Rosie O'Donnell, Herman Cain et plusieurs autres personnalités.

Le descripteur sportif de NBC, qui émet régulièrement des commentaires durant la mi-temps de ce match hebdomadaire de la NFL, a abordé le meurtre suivi d'un suicide du secondeur des Chiefs de Kansas City Jovan Belcher durant le week-end.

Belcher a assassiné Kasandra M. Perkins, la mère de sa fillette de trois mois, samedi matin, avant de se rendre dans le stationnement du Arrowhead Stadium pour se suicider.

Costas a déclaré que la fusillade avait ramené à l'avant-plan le «vieux cliché sportif» à l'effet que «qu'un événement comme celui-là remet vraiment les choses en perspective».

Costas a alors fait remarquer que ceux qui ont besoin de drames pour rétablir l'importance du sport dans leur vie ont probablement peu d'espoir d'arriver, un jour, à mettre les événements dans une juste perspective.

Il a ensuite paraphrasé et cité des passages d'un article du chroniqueur de Fox Sports Jason Whitlock, profitant de l'occasion pour le saluer. Dans cette chronique, Whitlock se demande si les gestes de Belcher, et ses liens potentiels avec le football, seront analysés.

«Mais, voici ce que je crois, écrit Whitlock. Si Jovan Belcher n'avait pas possédé une arme à feu, lui et Kasandra Perkins seraient tous deux en vie aujourd'hui.»

Les propos de Costas ont rapidement ravivé l'un des débats les plus acrimonieux de la société américaine, intensifié par des gens qui croient que la mi-temps d'un match de football n'est pas le bon endroit pour lui permettre de s'exprimer sur cet enjeu.

Au-dessus de l'en-tête «Un plaidoyer qui a mal tourné?», les animateurs de l'émission matinale du réseau Fox 'Fox & Friends' ont lu les lettres de nombreux téléspectateurs critiquant la position de Costas. Durant l'émission d'après-midi de Megyn Kelly, un débat a même éclaté à savoir si Costas devait être congédié.

En contre-partie, l'ex-animatrice de talk-show Rosie O'Donnell a tweeté «félicitations, Bob Costas». Son ex-collègue de NBC, Keith Olbermann, a observé que c'est «époustouflant de voir que tous ceux qui attaquent mon ami Bob Costas l'auraient, s'il avait adopté un point de vue différent, défendu pour avoir utilisé le premier amendement.»

Ni Costas, ni le réseau NBC Sports n'avaient émis de commentaires en début de soirée lundi.

Avant les Jeux olympiques l'été dernier, Costas avait critiqué la décision du Comité international olympique de ne pas tenir une minute de silence à la mémoire des 11 athlètes et entraîneurs israéliens tués par un commando palestinien durant les Jeux de Munich en 1972. Il n'avait toutefois pas répété ses reproches en ondes.

PLUS:pc