NOUVELLES
03/12/2012 09:41 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Le pétrole avance à New York, optimiste pour la demande en brut

Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, se hissant au-dessus du seuil de 90 dollars le baril, portés par un bon indicateur chinois qui rassurait les courtiers sur les perspectives de la demande mondiale en brut, et évoluant dans le sillage des bourses européennes.

Vers 14H25 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier gagnait 1,29 dollar à 90,20 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours du brut "évoluent en hausse dans le sillage des marchés financiers" et des bourses européennes, a noté John Kilduff, de Again Capital.

Selon lui, "l'une des bonnes nouvelles est la demande officielle (lundi) par l'Espagne de l'aide" européenne pour la restructuration de ses banques, ébranlées par l'éclatement de la bulle immobilière en 2008.

"Or, cela se traduit par une hausse de l'euro (face au dollar), qui favorise le marché pétrolier", la baisse du billet vert rendant les achats de brut, libellés en dollars, plus attractifs pour les acheteurs munis d'autres devises.

En outre, "les courtiers anticipent une hausse de la demande en Chine après la publication d'un indice chinois" de la banque HSBC faisant état lundi de la première expansion en 13 mois de l'activité manufacturière du pays, a relevé Phil Flynn, de Price Futures Group.

"Ce chiffre est de bon augure pour le secteur énergétique," a renchéri M. Kilduff.

De plus, "les tensions géopolitiques contribuent" à tirer les prix du baril vers le haut, ont estimé les experts de Commerzbank, notant que les incertitudes au Proche-orient ou dans le dossier iranien alimentent les craintes de perturbations de l'offre de brut dans la région.

Ainsi, le président égyptien Mohamed Morsi continuait lundi d'affronter la grogne d'une partie de sa population après l'adoption au pas de charge d'un projet de constitution par une commission dominée par les islamistes.

ppa/sl/mdm

PLUS:afp