NOUVELLES
03/12/2012 09:31 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Le procès d'un entrepreneur accusé d'avoir tabassé un concurrent est reporté

À Montréal, le procès pour voies de fait graves de l'entrepreneur en construction Marc Saulnier se mettra finalement en branle au mois de janvier.

Le président des Fondations Marc Saulnier de Lavaltrie est accusé d'avoir tabassé un concurrent, Patrick Major, le 15 octobre 2010, lors d'un gala de boxe organisé à Montréal.

Le procès de M. Saulnier devait s'ouvrir lundi devant la Cour supérieure.

Son avocat a plutôt annoncé qu'il avait tenté de conclure une entente avec la Couronne pour éviter un procès à son client, mais en vain.

Consulté par la Couronne, M. Major a refusé de conclure un accord qui aurait évité un procès à son présumé agresseur.

Qui plus est, l'avocat de Marc Saulnier est contraint de se retirer du dossier, parce qu'il se serait retrouvé en conflit d'intérêts avec des témoins qui doivent être entendus.

S'il est reconnu coupable de voies de fait graves, M. Saulnier pourrait voir la Régie du bâtiment du Québec suspendre sa licence d'entrepreneur en construction.

Marc Saulnier a été associé aux Hells Angels Mario Brouillette et David Rouleau à ses débuts, mais il s'est défait de ces liens depuis.

PLUS: