NOUVELLES
03/12/2012 02:36 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Le Japon ordonne l'inspection des tunnels après un effondrement meurtrier

TOKYO - Le ministère japonais des Transports a ordonné lundi l'inspection d'une cinquantaine de tunnels dans tout le pays, au lendemain de l'effondrement partiel d'un tunnel à Otsuki qui a fait neuf morts, selon le bilan le plus récent.

Les victimes circulaient à bord de trois voitures qui ont été écrasées par la chute de dalles de béton dans le tunnel autoroutier de 4,7 kilomètres de long, qui relie Tokyo au centre du pays.

La police et l'exploitant Central Japan Expressway ont ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'accident. Rien d'anormal n'avait été décelé lors d'une inspection du toit du tunnel menée en septembre, selon un responsable de l'entreprise, Satoshi Nogushi. Quelque 270 plaques de béton pesant 1,4 tonne chacune se sont détachées de la voûte sur une longueur d'environ 110 mètres, a-t-il précisé.

Le ministère des Transports a ordonné l'inspection de 49 tunnels de conception semblable dans tout le pays. Les tunnels, routiers et ferroviaires, sont nombreux au Japon, dont le territoire est très montagneux.

À Otsuki, les opérations de recherche ont été suspendues lundi pour des travaux de consolidation afin d'éviter de nouveaux effondrements, a indiqué un responsable des services de secours, Jun Goto. Il reste peu d'espoir de retrouver des survivants dans le tunnel, même si la possibilité n'est pas exclue, a indiqué la police.

PLUS:pc