NOUVELLES
03/12/2012 04:15 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

La famille de la femme assassinée par Jovan Belcher a le coeur brisé

KANSAS CITY, États-Unis - La famille de la femme qui a été assassinée par le secondeur des Chiefs de Kansas City Jovan Belcher, au cours du week-end, a fait part publiquement de son chagrin, lundi.

Les membres de la famille de Kasandra Perkins, l'amie de coeur de 22 ans de Belcher, a émis un communiqué par courriel pour faire savoir qu'ils appréciaient «la démonstration d'amour et de soutien» qu'ils ont reçue jusqu'ici, et demandé qu'on respecte leur vie privée «pendant ces moments difficiles».

Les membres de la famille de Belcher ont quant à eux exprimé leur difficulté à composer avec l'«inconcevable tragédie» survenue samedi quand, selon la police, le joueur des Chiefs a tué Perkins par balle à leur résidence de Kansas City, pour ensuite se rendre à Arrowhead Stadium, le centre d'entraînement de l'équipe, et se suicider dans le stationnement.

Une des cousines de Belcher, Yamiesse Lawrence, a lu lundi un communiqué à l'extérieur de la résidence où Belcher a grandi à West Babylon, dans l'État de New York, dans lequel la famille dit sa peine à exprimer la tristesse qu'elle ressent.

Lawrence a déclaré que la famille est «accablée par la tristesse et la confusion», et qu'elle transmet ses pensées et ses prières à la famille Perkins.

Le demi offensif des Chiefs Jamaal Charles et sa conjointe, Whitney, ont publié un communiqué distinct, lundi, dans lequel ils ont confirmé que Perkins et Whitney Charles sont des cousines.

Dans leur communiqué, ils ont affirmé que Perkins «était non seulement une membre de la famille, mais une amie et une mère aimante».

Par ailleurs, les Chiefs étaient de retour au travail au centre d'entraînement, lundi. Ils ont tenté de revenir à la normale, mais ce n'était pas chose facile.

Le casier de Belcher contenait encore ses effets personnels, tandis que l'entraîneur Romeo Crennel et le d.g. Scott Pioli ont dû traverser le même coin du stationnement où Belcher s'est enlevé la vie.

Crennel a dit que «le temps guérit toutes les blessures», et les Chiefs espèrent que le processus de guérison s'est amorcé.

PLUS:pc