NOUVELLES

Italie - L'Inter et Sneijder encore loin d'un accord

03/12/2012 11:11 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

L'Inter Milan et son milieu de terrain international néerlandais Wesley Sneijder, écarté de l'équipe, ne sont pas parvenus à un accord après une réunion organisée lundi, le joueur refusant de signer une prolongation de contrat assortie d'une diminution de salaire.

"Dans ces conditions, je n'ai aucune raison de signer, a écrit Sneijder dans un communiqué diffusé par son entourage et cité par la Gazzetta dello sport. Comment puis-je prolonger alors que je ne joue même pas?"

"Je ne veux pas parler", avait-il dit à la presse en sortant de la réunion avec ses dirigeants et son agent, ajoutant: "J'ai toujours été bien ici".

"Tant qu'il n'y a pas de certitudes sur le futur de Wesley à l'Inter, nous n'avons pas de raisons de penser à un nouveau contrat", a précisé son agent, Soren Lerby.

De son côté le président de l'Inter, Massimo Moratti, est moins catégorique. "Dès qu'il peut, il joue. J'ai entendu ceux qui ont participé à la rencontre, les deux parties ont fait preuve de bon sens, maintenant c'est à Sneijder de répondre", a-t-il expliqué dans un communiqué diffusé sur le site du club.

Le club veut que "Wes" accepte de réduire son salaire, estimé à 6 millions d'euros par an, pour étaler cette somme en rallongeant d'une année son contrat, qui court actuellement jusqu'en 2015.

Sneijder, remis d'un blessure contractée fin septembre, n'a été aligné ni contre l'Atalanta Bergame, ni contre Palerme dimanche, pour la 15e journée de championnat d'Italie. Le directeur technique du club, Marco Branca, avait expliqué "ne pas utiliser le joueur (...) en attendant plus de sérénité et de clarté" sur sa situation contractuelle.

"L'Inter veut que Sneijder joue une année gratis", a tonné le syndicat mondial des joueurs (FifPro), qui a demandé au club de le faire jouer s'il est rétabli.

Le président du syndicat italien (Assocalciatori), Damiano Tommasi, craint surtout les répercussions de cette affaire dans les divisions inférieures. "La préoccupation des joueurs c'est: +S'ils font ça pour Sneijder, comment se comporteront-ils avec moi...+", a-t-il lancé.

Sneijder, pilier de l'Inter du triplé 2010 (Ligue des champions, championnat et Coupe d'Italie) dès sa première saison, a souvent été blessé depuis et n'a plus pesé du même poids sur le jeu des "Nerazzurri".

eba/gv

PLUS:afp