NOUVELLES
03/12/2012 02:06 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Grossesse: Kate Middleton souffre de graves nausées matinales

LONDRES - Si les nausées matinales sont le lot de la plupart des femmes enceintes, le problème qui a entraîné l'hospitalisation de la duchesse de Cambridge est nettement plus rare.

Des représentants royaux ont indiqué lundi, par voie de communiqué, qu'elle souffre d'hyperemesis gravidarum, une forme potentiellement dangereuse de nausées qui s'accompagne de vomissements si importants que la mère est incapable de s'alimenter. La duchesse demeurera à l'hôpital pendant quelques jours et elle aura ensuite besoin d'une période de repos.

«Il n'est pas inhabituel pour les femmes enceintes d'avoir des nausées, mais quand on en vient à être déshydratée, à perdre du poids ou à tellement vomir que des substances (toxiques) s'accumulent dans le sang, alors ça devient inquiétant», a dit la docteure Kecia Gaither, la directrice de la foetologie au Brookdale University and Medical Center de New York.

Ce problème toucherait environ une femme enceinte sur 50 et serait plus fréquent chez les jeunes femmes, les femmes qui sont enceintes pour la première fois, celles qui attendent plus d'un bébé et chez les non-fumeuses. Mme Gaither a mentionné que moins d'un pour cent des femmes qui en souffrent doivent être hospitalisées.

La cause du problème demeure inconnue, mais les médecins croient qu'il est associé à des changements hormonaux ou à des problèmes nutritionnels.

Les femmes hospitalisées pour une hyperemesis gravidarum sont habituellement soignées avec des suppléments nutritionnels pendant que leur déshydratation est traitée avec des fluides administrés par voie intraveineuse. La docteure Dagni Rajasingam, une porte-parole du Collège royal des obstétriciens et gynécologues, explique que la majorité des femmes hospitalisées pour ce problème reçoivent leur congé après quelques jours.

«Ça dépend de la capacité de la femme à s'hydrater», a-t-elle dit.

Si le problème est diagnostiqué et traité à temps, les médecins affirment qu'il n'y a pas de séquelles à long terme pour la mère et l'enfant. Mais s'il n'est pas traité, la mère peut développer des problèmes neurologiques — y compris des convulsions — ou elle risque d'accoucher prématurément.

Mme Gaither indique que le problème se résorbe habituellement après le deuxième trimestre.

«Le reste de la grossesse pourrait être complètement calme», a-t-elle dit, avant d'ajouter qu'on conseille aux femmes atteintes d'éviter les aliments gras qui pourraient aggraver leur cas.

Mme Gaither croit que la duchesse devrait pouvoir s'acquitter de ses obligations royales d'ici son deuxième trimestre de grossesse.

«Elle devrait pouvoir s'acquitter de ses obligations publiques bientôt», a-t-elle dit, en lui conseillant de prendre des vitamines et de s'assurer qu'elle ne souffre pas d'autres problèmes de santé. «Elle devrait avoir hâte de donner naissance à un petit bébé en santé.»

PLUS:pc