Huffpost Canada Quebec qc

Fortune d'Elisabeth II : de combien héritera l'enfant de William et Kate?

Publication: Mis à jour:
FORTUNE ELISABETH II
AFP

MONARCHIE - Passées les réjouissances de l'annonce de la grossesse de la princesse Kate Middleton, il convient de se pencher sur quelques chiffres. De combien héritera l'enfant du couple princier, lorsqu'il grimpera sur le trône. Ou plutôt, à combien est estimée la fortune de la Couronne britannique ?

Ce calcul ressemble à un numéro d'équilibriste, car la reine Elisabeth II n'est pas ce que l'on appelle un monarque richissime. Mais tout dépend de quel point de vue on se place. Selon le classement Forbes 2012 des fortunes de ce monde, la régnante serait à la tête d'une fortune de 315 millions d'euros. C'est 3 fois moins qu'Albert II de Monaco et même 60 fois moins que le roi de Thaïlande.

Mais ce chiffre de 315 millions d'euros est à compléter, car sa fortune personne ne comprend pas les biens de la Couronne, qui eux sont inaliénables. Parmi ceux-ci, les bijoux de la Couronne, dont les touristes peuvent admirer les plus belles pièces à la Tour de Londres, la Royal Collection, mais aussi les palais officiels qu'elle occupe sans payer de loyer à l'instar de Windsor ou de Buckingham - 775 pièces au coeur de la capitale la plus chère d'Europe - ainsi que le duché de Lancaster, dont elle a l'usufruit.

Il faut également rajouter tout le patrimoine immobilier géré par le Crown Estate, qui comprend des immeubles à travers tout le royaume. En 2011, il ont rapporté 15 millions d'euros à la Couronne. Ainsi, la reine est virtuellement à la tête d'une fortune de 25 milliards d'euros.

Des bijoux, de l'art et des placements

Ce qui lui appartient vraiment est un secret jalousement gardé en Angleterre. "On sait ce qu'elle touche de l'Etat, mais, par définition, sa fortune privée est privée, on n'en connaît pas exactement la composition", soulignait dans Challenges Peter Conradi, auteur du livre le Discours d'un roi et spécialiste de la Couronne britannique.

Difficile, donc, de comptabiliser ses bijoux personnels, sa collection d'art ou son portefeuille boursier. Dans le cas de ce dernier, on parle d'investissements dans de grandes sociétés britanniques comme Marks & Spencer ou des banques. Seule pièce évaluée avec précision, sa collection de timbres héritée de son grand-père George V. Elle est exposée au palais Saint-James et serait valorisée à 125 millions d'euros.

Mais plus que sa fortune, c'est bien le train de vie de la Couronne qui représente des sommes faramineuses. Pour la période 2008-2009, dernière fois que les chiffres ont été rendus publics, la monarchie a englouti 41,5 millions de livres, soit 51,5 millions d'euros. Mais ce coût n'inclut pas les frais liés à la sécurité des membres de la famille royale, qui n'est jamais révélé. Au final, la reine relève à chacun de ses sujets britanniques la modique somme de 69 pences par an et par habitant.

LIRE AUSSI

» Le prince William et son épouse Kate attendent un enfant

» EN IMAGES - Kate, la chronologie d'un look

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Kate et William
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction