NOUVELLES
02/12/2012 09:23 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Soudan: raid sur un camp d'entraînement d'"extrémistes", deux morts

Deux personnes ont été tuées et plus d'une vingtaine d'autres arrêtées dans un raid des forces de sécurité soudanaises contre un camp d'entraînement "d'extrémistes islamistes", a annoncé dimanche le gouverneur de l'Etat de Sinnar, dans le sud-est du Soudan.

"Au cours des deux derniers jours, et jusqu'à ce matin (dimanche), les services de sécurité et de police les ont attaqués dans leur camp d'entraînement", a déclaré à l'AFP Ahmed Abbas, précisant que deux extrémistes avaient été tués et quatre policiers blessés.

Les forces soudanaises "ont arrêté plus de 20 personnes, y compris les chefs du groupe, dont l'un est bien connu des services de sécurité", a ajouté le gouverneur.

Selon M. Abbas, les extrémistes, dont il n'a pas précisé l'affiliation, avaient installé un camp d'entraînement à l'intérieur du Parc national de Dinder, une vaste zone sauvage préservée qui s'étend sur trois Etats soudanais à la frontière éthiopienne.

Il y a un peu plus d'un mois, ces extrémistes ont attaqué des membres de la police du parc et leur ont volé leurs armes. "Ils avaient profité de la saison des pluies, qui rend l'accès au parc difficile pour les véhicules tandis que les hautes herbes permettent de se cacher aisément", a ajouté le gouverneur.

Dans la matinée, un autre responsable local avait évoqué des accrochages la semaine dernière dans le parc de Dinder, sans donner plus de détails.

Au début des années 1990, le Soudan, dirigé par l'islamiste Omar el-Béchir, était devenu un refuge pour les extrémistes, y compris Oussama ben Laden, qui y a vécu entre 1991 et 1996, poussant les Etats-Unis à imposer des sanctions dont Khartoum cherche désormais à obtenir la levée.

str-it/fc/sw

PLUS:afp