NOUVELLES
02/12/2012 12:52 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Sahara Occidental: "pas de solution hors référendum" (négociateur sahraoui)

Le président de la délégation sahraouie aux négociations avec le Maroc, Addouh Khatri, a affirmé dimanche à Alger qu'aucune solution au Sahara occidental n'était possible sans un référendum d'autodétermination des habitants.

"Il est hors de question de concevoir de solution en dehors de celle ayant trait à la tenue d'un référendum d'autodétermination libre, juste et régulier pour le peuple sahraoui", a déclaré M. Khatri, cité par l'agence APS.

"Le projet marocain d'autonomie ne peut réaliser de succès" car "il est en contradiction totale avec les décisions et résolutions des Nations unies", a-t-il ajouté, assurant que cette proposition marocaine n'avait "convaincu, en définitive, aucun pays au monde".

Le Sahara occidental est une ancienne colonie espagnole contrôlée depuis 37 ans par le Maroc, qui propose une large autonomie au territoire. Mais les Sahraouis, soutenus par Alger, réclament un référendum d'autodétermination.

M. Khatri a appelé la communauté internationale "à honorer sa promesse de 1991" sur l'organisation d'un référendum en contrepartie de l'arrêt des hostilités.

"Peut-être arrivera un jour où les Sahraouis décideront d'agir d'eux-mêmes, générant la pression nécessaire pour amener le Maroc à accepter une solution juste et durable au conflit sahraoui", a-t-il prévenu.

L'envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara, Christopher Ross, a effectué début novembre une tournée dans les pays de la région et en Europe, avant la tenue de nouvelles discussions à New York entre parties impliquées au Sahara, qui se sont à nouveau achevées sans résultat.

Qualifiant ce dossier de "très préoccupant", à la lumière de la situation très tendue dans le Sahel, M. Ross a annoncé le 28 novembre qu'il mènerait dorénavant une "diplomatie itinérante avec les parties concernés et les pays voisins".

bmk/fc

PLUS:afp