NOUVELLES

Raids aériens et combats dans la banlieue de Damas (ONG)

02/12/2012 07:06 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

De violents combats opposaient dimanche l'armée syrienne à la rébellion dans la banlieue de Damas, bombardée par l'artillerie et l'aviation du régime, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les chasseurs-bombardiers ont mené des raids sur Beit Sahem, Deir al-Assafir et Yalda, trois localités au sud de la capitale, où les troupes au sol étaient aux prises avec des combattants rebelles, a précisé l'OSDH qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

Ils ont également pilonné Daraya, au sud-ouest de Damas, particulièrement visée ces derniers jours, a ajouté l'OSDH, ajoutant que des renforts militaires y avaient été envoyés.

"Daraya sera sécurisée dans les prochaines heures", écrivait dimanche Al-Watan, un quotidien proche du pouvoir.

Selon Al-Watan, "des centaine de terroristes sont morts, notamment sur l'axe Houjeira-Beit Sahem et sur l'axe Harasta-Douma-Chafouniyé, où l'armée a riposté à toutes les attaques terroristes lancées jeudi dont certaines visaient à couper la route de l'aéroport international de Damas".

Le régime assimile depuis le début mi-mars 2011 d'une révolte populaire devenue conflit armé opposants et rebelles à des "terroristes" armés et financés par l'étranger.

La banlieue de Damas est désormais au coeur des combats, le régime ayant lancé jeudi une vaste offensive pour reconquérir un rayon de huit kilomètres autour la capitale, qu'il veut à tout prix conserver pour être en position de négocier une issue au conflit, selon les experts.

Pour Al-Watan, cette offensive est "la première de ce genre contre les lieux où sont regroupés les terroristes".

Samedi, 60 personnes, pour moitié des civils, ont péri dans la capitale et ses alentours pilonnés par l'armée et déchirés par les combats meurtriers qui ont gagné jeudi, pour la première fois en 20 mois de violences, les abords de l'aéroport de Damas, selon l'OSDH.

Dans le centre du pays, "un attentat terroriste à la voiture piégée a fait 7 morts et de nombreux blessés" à Homs, a indiqué la télévision d'Etat. L'OSDH a rapporté le même incident, évoquant également sept morts et précisant que le bilan pourrait s'alourdir car de nombreux blessés étaient dans un état grave.

Dans le nord du pays, l'armée de l'air a bombardé dimanche la province d'Alep, où les troupes au sol combattaient les rebelles dans plusieurs quartiers de la métropole, théâtre depuis plus de quatre mois d'une guerre de rue, a ajouté l'OSDH.

L'OSDH affirme en outre que les provinces de Deraa (sud), Idleb (nord-ouest) et Homs (centre) ont également été bombardées par l'artillerie.

Selon l'ONG, plus de 41.000 personnes ont péri en Syrie depuis le début de la révolte en mars 2011, et 182 durant la seule journée de samedi.

sbh/hj

PLUS:afp