NOUVELLES

Merkel n'écarte plus un effacement partiel de la dette grecque après 2014

02/12/2012 12:11 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

BERLIN - La chancelière allemande Angela Merkel n'exclut pas un effacement d'une partie des dettes contractées par la Grèce si son état financier s'améliore dans quelques années.

"Le jour où la Grèce va gérer ses recettes, sans contracter de nouvelles dettes, nous allons regarder et réévaluer la situation", déclare-t-elle dans une interview accordée à l'hebdomadaire Bild am Sonntag et publiée dimanche. "Ce ne sera pas avant 2014-2015 si tout se passe comme prévu", ajoute-t-elle.

Dans le passé, le gouvernement d'Angela Merkel avait écarté la possibilité d'effacer la dette grecque, estimant qu'Athènes devait mettre en place des mesures d'austérité et des réformes structurelles en échange de l'aide internationale. Le Fonds monétaire international (FMI) et plusieurs économistes estiment pourtant que les pays de la zone euro doivent effacer une partie des dettes grecques pour atteindre une solution à long terme.

PLUS:pc