NOUVELLES
02/12/2012 12:14 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Martin Fourcade remporte la poursuite au biathlon; Le Guellec termine 16e

OSTERSUND, Suède - Le Français Martin Fourcade a profité des conditions quasi-idéales pour enlever les honneurs du biathlon masculin en Suède, dimanche, en dépit du fait qu'il s'élançait de la 10e position.

Fourcade a complété la poursuite de 12,5 kilomètres en 33 minutes et 3,5 secondes. Il n'a écopé qu'une pénalité au champ de tir, et a devancé par sept dixièmes de seconde l'Allemand Andreas Birnbacher. Le Russe Anton Shipulin a bouclé le top-3, à 3,3 secondes du Français.

Après avoir marqué l’histoire la veille en devenant le premier Canadien à remporter une épreuve masculine de la Coupe du monde, le biathlonien québécois Jean-Philippe Le Guellec a pris le 16e rang dimanche. Il a terminé à 1:01,1 du vainqueur.

«Même si ç'a été de tout bord tout côté après la course, j'ai été capable de récupérer et j'ai bien dormi. J'étais donc en forme pour la course d'aujourd'hui (dimanche)», a affirmé Le Guellec.

Impeccable à son premier passage au champ de tir, l’athlète de Shannon a conservé la position de tête pendant près de deux tours. Une cible ratée au deuxième tir couché lui a cependant valu un tour de pénalité, ce qui a permis à Birnbacher de prendre les devants.

«Ma pénalité a été coûteuse, mais me gardait dans le combat pour le top-5», a expliqué l’athlète de 27 ans qui ne se voyait pas nécessairement être le meneur après deux tours. «Je n’aurais pas été étonné si on m’avait dépassé, mais les choses avançaient bien.»

Le Guellec a toutefois glissé hors du top-10 après sa quatrième présence au champ de tir en manquant deux cibles en position debout.

«Ce n’était pas un manque de contrôle, c’est juste que je n’étais pas assez dans la cible pour la faire tomber. J’ai peut-être commencé à un peu trop réfléchir à la course parce que je savais ce qui se jouait, a-t-il admis. Tu ne peux pas te permettre de faire deux fautes au dernier tir en poursuite. Ça m’a coûté très cher.»

Le Québécois a dû parcourir deux boucles supplémentaires avant de franchir la ligne d’arrivée. S’il n’a pas eu la performance espérée au champ de tir, Le Guellec s’est dit satisfait de la portion ski de sa course.

«Ç’a été une bonne journée. Au niveau du chrono, je suis content d’avoir pu livrer la marchandise. C’est sûr que je ne me sentais pas comme hier (samedi). C’est quand même ma quatrième course de la Coupe du monde alors il y a un peu de fatigue», a indiqué celui qui a profité d’un temps moins venteux que la veille, mais plus froid.

Son coéquipier Scott Perras, de Regina, a abouti en 36e place.

Chez les dames, la poursuite de 10 kilomètres a été remportée par la Norvégienne Tora Berger. Cette dernière a profité du fait qu'elle s'élançait la première sur le parcours pour confirmer sa victoire, en vertu d'un chrono de 31 minutes et 1,9 seconde.

La Bélarusse Darya Domracheva a grimpé sur la deuxième marche du podium, à moins de 30 secondes de Berger. L'Allemande Andrea Henkel a terminé en troisième position à 51,5 secondes de la gagnante.

La Canadienne Zina Kocher, de Red Deer, en Alberta, s'est contentée du 37e échelon, tandis que Rosanna Crawford, de Canmore, a terminé 58e.

La prochaine étape de la Coupe du monde sera à Hochfilzen, en Autriche, où sont prévus un sprint vendredi, une poursuite samedi et un relais 4x6 kilomètres dimanche.

PLUS:pc