NOUVELLES
02/12/2012 03:42 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST

Koweït: la minorité chiite grande gagnante de l'élection

Au Koweït, les candidats de la minorité chiite ont remporté près d'un tiers des sièges aux élections législatives organisées hier et boycottées par l'opposition.

Les Koweïtiens ont également déserté les urnes. Le taux de participation s'est élevé à moins de 39 %, alors que le pays compte 423 000 électeurs. L'opposition a aussitôt qualifié le nouveau Parlement d'illégitime.

Les chiites, qui forment un tiers de la population, ont remporté 17 des 50 sièges au Parlement alors qu'ils ne disposaient que de sept élus dans la précédente assemblée. Il s'agit pour eux d'un record. Les islamistes sunnites, qui ont largement boycotté le scrutin, ont eux remporté 4 sièges, contre 23 sortants.

Les anciens députés d'opposition ont fait sentir leur décision de ne pas se représenter. En effet, 30 nouveaux élus font leur entrée au parlement.

L'opposition, principalement islamiste, ainsi que les tribus bédouines, protestent contre un changement à la loi électorale. Désormais, les électeurs ne peuvent choisir qu'un candidat, alors qu'ils en choisissaient avant quatre. Les opposants croient que cette méthode favorise l'achat de vote et nuit à la démocratie.

Aussitôt les résultats et le taux de participation, ils ont prévenu qu'ils considéreront toutes décisions prises par le parlement comme illégales.

Il s'agissait des secondes élections tenues cette année dans le petit émirat où quatre législatures ont été dissoutes en six ans en raison de différends entre les députés et le gouvernement.

PLUS: