NOUVELLES
01/12/2012 10:37 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST

Une fusée lancée par la Corée du Nord serait une "grande provocation" (USA)

Le lancement annoncé samedi comme imminent par la Corée du Nord d'une fusée emportant un "satellite d'observation terrestre" constituerait une "grande provocation", a dénoncé la diplomatie américaine.

"Le lancement d'un +satellite+ nord-coréen serait un acte de grande provocation qui menace la paix et la sécurité dans la région", a déclaré dans un communiqué la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland, rappelant que "toute utilisation par la Corée du Nord de la technologie des missiles balistiques est une violation directe des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU" visant Pyongyang.

Le Comité coréen de technologie spatiale a annoncé samedi qu'il prévoyait de mettre sur orbite entre le 10 et le 22 décembre un satellite d'observation terrestre, sept mois après un tir similaire raté en avril, considéré par la communauté internationale comme le test déguisé du lancement d'un missile à capacité nucléaire.

"Nous appelons la Corée du Nord à se plier totalement à ses obligations découlant des résolutions du Conseil de sécurité", a exigé Mme Nuland, prévenant que les "Etats-Unis consultaient leurs alliés sur les mesures à prendre".

Le test nord-coréen en avril avait mis un coup d'arrêt à une série d'efforts diplomatiques à l'égard de Pyongyang, Washington plaidant notamment pour des livraisons d'aide alimentaire à la population nord-coréenne qui en a cruellement besoin.

"Allouer ses ressources au développement d'armes nucléaires et de missiles à longue portée ne fera qu'isoler et appauvrir un peu plus la Corée du Nord", a encore estimé la porte-parole de la diplomatie américaine.

nr/rap

PLUS:afp