NOUVELLES
01/12/2012 08:42 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST

Tunisie: des affrontements entre policiers et manifestants près de Siliana (témoins)

Des heurts ont éclaté samedi entre policiers et manifestants dans la localité tunisienne de Bargou, à quelque 20 km de Siliana, ville en proie à des violences depuis mardi et épicentre de la colère face aux espoirs déçus de la révolution de 2011, selon des témoins.

Des habitants de Bargou ont barré une route et jeté des pierres sur des véhicules de police qui se dirigeaient vers Tunis. Les forces de l'ordre ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, un scénario semblable à celui de ces derniers jours à Siliana, selon ces témoins et une source des services de sécurité interrogés par l'AFP

A Siliana, la situation était relativement calme, la police n'ayant pas répliqué à une poignée de jeunes qui les ont visé avec des pierres.

Des négociations se tiennent par ailleurs à Tunis entre le gouvernement et des représentants syndicaux qui réclament le retrait des renforts policiers, la démission du gouverneur de Siliana et un plan d'aide économique à cette région déshéritée.

Le pouvoir craint la contagion à d'autres régions, et a dit refuser de céder à la violence, alors que des heurts ont déjà éclaté dans la nuit de vendredi à samedi dans deux autres villes de Tunisie.

Les revendications à Siliana rappellent celles à l'origine de la révolution de 2011, le gouvernement, dirigée par les islamistes du parti Ennahda, étant accusé d'avoir failli dans sa politique économique.

str-kl-mh-alf/feb

PLUS:afp