NOUVELLES
01/12/2012 04:46 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST

Merkel reconnaît la frustration des Allemands à l'égard de la crise grecque

BERLIN - La chancelière allemande Angela Merkel comprend la frustration de certains de ses compatriotes après le nouveau plan d'aide accordé à la Grèce, a-t-elle déclaré dans une interview publiée samedi. Angela Merkel a toutefois souligné dans le tabloïd allemand Bild am Sonntag que venir en aide à la Grèce était dans l'intérêt de l'Allemagne car la prospérité de son pays dépendait de l'état financier des 17 pays membres de la zone euro.

"Bien sûr que je ressens le scepticisme de beaucoup de nos citoyens et je le comprends en partie car la Grèce a déçu plusieurs fois ses partenaires par le passé", a-t-elle assuré dans cette interview.

La chancelière espère que le nouveau gouvernement grec va se montrer déterminé afin de "changer le pays et créer des structures modernes."

Ces déclarations interviennent au lendemain de l'adoption par le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, du déblocage d'une nouvelle tranche d'aide de 44,6 milliards d'euros (57,6 milliards $) à la Grèce dans le cadre de l'accord intervenu mardi entre les 17 pays de la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) sur la réduction de la dette grecque.

PLUS:pc