NOUVELLES
01/12/2012 12:01 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST

Le M23 a achevé de se retirer de Goma en République démocratique du Congo

GOMA, République Démocratique Du Congo - Les rebelles du M23 se sont totalement retirés samedi de Goma, près de deux semaines après s'être emparés de la capitale de la province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), selon un responsable de l'armée ougandaise.

"Ils se sont retirés de Sake et de Goma. La policiers du gouvernement congolais contrôlent désormais la banque centrale, les bureaux du gouverneur et le poste-frontière," a déclaré le brigadier Jeffrey Muheesi qui fait partie de la mission envoyée par les états frontaliers.

Des camions remplis de combattants du M23 circulaient samedi sur la route allant de Goma vers Kibumba, où les rebelles sont censés se replier selon un accord convenu à Kampala, la capitale ougandaise, la semaine dernière. Des soldats du M23 faisaient un dernier tour dans le centre de la ville.

"Nous attendons désormais l'ouverture des négociations, dans les 48 heures qui viennent", a déclaré le dirigeant du M23, le général Sultani Makenga, quand il quittait Goma.

Il a également ajouté que les rebelles attendent la signature d'un cessez-le-feu. "Si le gouvernement le veut, nous reviendrons," a-t-il précisé, ajoutant qu'ils le feraient soit par les négociations soit par la force si nécessaire.

Les rebelles vont rester à Kibati, à 15 kilomètres de Goma, dans les prochains jours. De leur côté, 600 soldats de l'armée congolaise vont revenir à Goma ainsi que quelques troupes des pays qui appartiennent à la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs.

Au lendemain d'affrontements à l'aéroport de Goma

Le retrait des rebelles intervient alors qu'ils avaient saisi la veille des armes de l'armée congolaise à l'aéroport international de Goma.

"Un accord a été trouvé hier concernant l'affaire des armes", a déclaré Sy Koumbo, porte-parole de la mission de l'ONU en RDC, précisant que les forces de la paix des Nations unies contrôlent désormais l'aéroport.

Le général Makenga a toutefois souligné que le problème n'a pas été résolu. "Nous avons décidé de partir. Mais nous allons tout récupérer quand ce sera notre tour," a-t-il ajouté.

Les insurgés du M23 quittent Goma après avoir reporté à plusieurs reprises son retrait. Les rebelles avaient désobéi à deux précédents ultimatums lancés par le gouvernement congolais et les états frontaliers de la RDC.

PLUS:pc