NOUVELLES

Japon: l'effondrement d'un tunnel sur une autoroute fait au moins 6 morts

01/12/2012 09:51 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST
AP
Police vehicles are parked at the entrance as smoke billows out of the Sasago Tunnel on the Chuo Expressway in Koshu, Yamanashi Prefecture, central Japan, Sunday morning, Dec. 2, 2012. A part of the tunnel collapsed Sunday morning, possibly involving several vehicles and injuring several people, local media said. (AP Photo/Kyodo News) JAPAN OUT, MANDATORY CREDIT, NO LICENSING IN CHINA, FRANCE, HONG KONG, JAPAN AND SOUTH KOREA

Au Japon, l'effondrement d'un tunnel sur une autoroute à l'ouest de Tokyo a fait au moins six morts dimanche, selon un nouveau bilan.

Les corps carbonisés de cinq personnes emprisonnées dans leur véhicule en flammes dans le tunnel de Sasago ont été repérés, a annoncé l'Agence nationale de gestion du feu et des catastrophes naturelles.

L'agence Jiji Press fait état d'une sixième victime, un routier, extrait blessé de son poids lourd, mais qui est mort par la suite à l'hôpital.

Le bilan pourrait s'aggraver, car « d'autres véhicules auraient été ensevelis » par des pans de béton de la voûte tombés sur la voie, a précisé l'agence de gestion du feu dans un communiqué.

L'affaissement d'une partie du tunnel a provoqué un incendie compliquant les travaux des équipes de secours dans les premières heures. Les pompiers ont depuis réussi à maîtriser l'incendie.

En revanche, les opérations de sauvetage ont été interrompues pendant quelque temps en raison des risques d'affaissement du reste de la structure. L'effondrement, une portion d'environ 50 mètres sur une longueur totale de 4,7 kilomètres, s'est produit à environ un kilomètre de l'embouchure, ce qui rend encore plus difficile le travail des équipes de secouristes.

Un survivant a raconté avoir marché pendant environ une heure après avoir quitté son véhicule lorsque des morceaux de béton se sont mis à tomber sur le sol. Il a aussi affirmé avoir vu un véhicule endommagé prendre en feu.

Le tunnel relie la capitale à l'ouest du pays. L'incident est survenu à une heure de faible achalandage.

La Central Japan Expressway, responsable du tunnel, a indiqué que des inspections du toit, en septembre et octobre, n'avaient rien décelé d'anormal.