NOUVELLES
01/12/2012 04:05 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST

Coupe du monde messieurs - Beaver Creek - Super-G: déclarations

Matteo Marsaglia (ITA/vainqueur): "Je savais que je pouvais être pas loin des meilleurs ici mais gagner reste quand même un peu une surprise. Je sors de trois ou quatre ans avec beaucoup de blessures. En fait, la saison passée a été ma première sans avoir de problèmes physiques et cet été a été mon premier où j'ai vraiment pu m'entraîner pleinement sans avoir de rééducation à faire et ça se traduit en course. J'avais déjà fait de bons super-G la saison passée et là, j'avais gagné des courses Fis à Copper Mountain (Colorado) mi-novembre et ma 9e place à Lake Louise, sur une piste que je n'aime pas du tout car elle est trop facile, m'avait donné de bonnes indications. J'aime les pistes techniques comme celle-là. J'avais été nul en descente hier (vendredi) et ça m'a peut-être motivé. C'est un beau doublé pour l'Italie avec la victoire de Christof Innerhofer en descente. S'il (Innerhofer) n'avait pas fait une faute dans ce super-G, on aurait pu être tous les deux sur le podium ! Cette piste n'était pas facile, par endroits c'était rapide, par endroits lent. Il fallait prendre un peu de risques et avoir un peu de chance."

Aksel Lund Svindal (NOR/2e): "C'était déjà très difficile, spécialement sur le bas de la piste, quand tu prends beaucoup de vitesse. Mais j'ai réalisé un bon chrono. J'avais le sentiment qu'un skieur qui partirait tôt pouvait gagner. Moi, Jansrud et Innerhofer on a fait des fautes mais Matteo a été plus opportuniste. Beaver Creek sourit parfois à des jeunes qui savent prendre tous les risques, comme Matteo aujourd'hui ou Reichelt en 2007. Mais je ne me plains pas: deux podiums en deux courses (2e de la descente vendredi), je prends... C'est encore mieux que ce à quoi je m'attendais."

Hannes Reichelt (AUT/3e): "Cela fait du bien d'être sur le podium. Il y a eu un déclic récemment dans mon ski car après Lake Louise j'avais vraiment le moral très bas et je ne savais pas si j'allais trouver une solution. J'ai changé quelques petites choses à ma technique et ça m'a aidé. Le fait de revenir sur une piste où j'ai déjà gagné (en 2007) m'a aussi aidé. Ma confiance est revenue."

bpe-tba-str/alh

PLUS:afp