NOUVELLES
30/11/2012 09:58 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

Wall Street hésite à l'ouverture faute de signaux encourageants

Wall Street hésitait à l'ouverture de la séance vendredi, les courtiers manquant d'enthousiasme après la publication de données ternes sur l'économie américaine et face aux incertitudes sur le budget du pays: le Dow Jones grignotait 0,10% et le Nasdaq 0,01%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 13,56 points à 13.035,38 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 0,36 point à 3.012,39 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'appréciait de 0,02% (+0,22 point) à 1.416,17 points.

La Bourse de New York avait terminé dans le vert la veille, portée par l'optimisme des investisseurs sur la possibilité d'atteindre un compromis à Washington d'ici la fin de l'année: le Dow Jones avait gagné 0,28% à 13.021,82 points et le Nasdaq 0,68% à 3.012,03 points.

Comme la veille, la séance s'annonçait très volatile vendredi, les indices réagissant à la moindre déclaration d'élus américains sur l'avancée des négociations sur le budget des Etats-Unis.

Faute d'un accord politique au 1er janvier permettant aux camps démocrate et républicain de se mettre d'accord sur la réduction du déficit, une cure d'austérité forcée s'imposera au pays, risquant d'anéantir la reprise économique encore fragile.

Le président Barack Obama doit visiter dans la journée une usine en Pennsylvanie (est) pour défendre ses propositions.

"Avec en toile de fond la persistance des incertitudes sur le budget américain, les indicateurs sur l'économie du pays ajoutent au manque de conviction de Wall Street", ont noté les experts de Charles Schwab.

Les dépenses de consommation des ménages ont en effet reculé aux Etats-Unis en octobre, baissant pour la première fois depuis mai, tandis que stagnaient les revenus des Américains après cinq mois consécutifs de hausse.

Ces deux indicateurs "sont beaucoup plus faibles qu'attendu", a remarqué Christopher Low, de FTN Financial, prévoyant que le PIB du quatrième trimestre soit "très bas".

Et si l'inflation s'est accélérée aux Etats-Unis pour le troisième mois d'affilée en octobre, où elle a atteint 1,7% sur un an, elle reste inférieure à l'objectif de la banque centrale des Etats-Unis (Fed), qui souhaite une inflation de 2,0% sur un an à moyen terme.

Le marché obligataire progressait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,606% contre 1,620% jeudi, et celui à 30 ans à 2,780% contre 2,796% la veille.

jum/ppa/bdx

PLUS:afp