BIEN-ÊTRE
30/11/2012 03:12 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

Un grand chef, un produit : la coquille Saint-Jacques par Anton Mosimann

Chaque semaine, Relaxnews invite un grand chef à confier ses secrets de cuisine concernant l'un de ses produits fétiches. Cette semaine, le chef suisse étoilé auprès de la famille royale d'Angleterre, Anton Mosimann, parle de la coquille Saint-Jacques.

Dans la sphère culinaire, il s'est d'abord fait un nom en créant le concept de "cuisine naturelle", évitant crème et plats en sauce, dans les années 80, mais a surtout fait parler de lui l'année dernière en concoctant le repas du mariage royal du Prince William d'Angleterre et de Kate Middleton.

En visite à Paris à l'occasion d'une rencontre du Club des Chefs des Chefs –- au cours de laquelle se sont retrouvés les cuisiniers personnels des chefs d'Etat de la planète -- Mosimann s'est confié à Relaxnews lors d'un entretien éclair.

Relaxnews : Pourquoi avoir choisi les Saint-Jacques ?
Anton Mosimann : Il ne faut que quelques secondes pour les cuire, et c'est un aliment bon et honnête.

R. : Votre meilleur souvenir de cuisine associé à ce produit ?
A.M. : Dans une échoppe servant des plats à emporter à Hong Kong, simplement accompagnées d'une sauce aux fèves noires.

R. : Quelle est la meilleure façon de les cuisiner ?
A.M. : Faites-les frire pendant 55 secondes de chaque côté, ajoutez de la sauce aux fèves noires fermentées et rehaussez d'une bonne dose de coriandre.

R. : Quelles sont les erreurs les plus communes commises lors de la préparation de cet ingrédient ?
A.M. : Trop de cuisson : c'est ce qui leur donne une texture caoutchouteuse.

R. : Quel vin (ou alcool) s'associe le mieux à ce produit ?
A.M. : Le champagne. C'est une bonne excuse pour sortir le champagne.