NOUVELLES

Tennis-US Open: non-lieu pour la juge-arbitre accusée d'avoir tué son mari

30/11/2012 02:47 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

La justice californienne a décidé vendredi d'un non-lieu pour une juge-arbitre de tennis américaine qui avait été arrêtée en août pour le meurtre présumé de son mari avec un bol à café, a-t-on appris auprès du tribunal.

Loïs Goodman, 70 ans, qui devait officier à l'US Open l'été dernier, avait expliqué la mort de son mari Alan, 80 ans, le 17 avril, par une chute dans l'escalier de leur maison de Woodland Hills, en Californie (ouest des Etats-Unis).

Mais la police avait trouvé des traces de sang dans la chambre et dans d'autres pièces, et conclu que Mme Goodman avait assommé son mari en le frappant avec un bol à café, et l'avait même lacéré avec le bol ébréché.

Mme Goodman avait plaidé non-coupable et vendredi, la cour supérieure de Van Nuys (nord de Los Angeles) a décidé d'un non-lieu, après que le bureau du procureur eut déclaré "ne pas être en mesure de maintenir les poursuites".

La porte-parole du bureau du procureur, Sandi Gibbons, a précisé que l'accusation avait décidé d'abandonner les poursuites après avoir reçu "des informations supplémentaires sur l'affaire".

L'ordonnance de non-lieu du juge Jessica Silvers laisse cependant la porte ouverte à d'éventuelles poursuites ultérieures.

L'enquête continue, a par ailleurs précisé Mme Gibbons.

"Je suis très heureuse", a déclaré Mme Goodman à la presse après l'audience. "Je me sens merveilleusement bien. J'ai toujours clamé mon innocence. C'était juste un accident tragique".

rr/are

PLUS:afp