NOUVELLES
30/11/2012 10:06 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

Scolari s'excuse pour la Banque du Brésil, mais ne comprend pas Ronaldo

Luiz Felipe Scolari, qui vient d'être rappelé à la tête de la Seleçao, s'est excusé pour la polémique déclenchée avec la Banque du Brésil, mais a dit ne pas comprendre l'ex-gloire Ronaldo qui avait parlé d'un foot brésilien "au creux de la vague", vendredi devant la presse à Sao Paulo.

Jeudi, "Felipao" avait dit que ses joueurs devaient s'habituer à la pression ou dans le cas contraire aller "travailler pour la Banque du Brésil" (Banco do Brasil).

La Banque avait regretté dans un communiqué "le commentaire malheureux de l'entraîneur Luis Felipe Scolari" rappelant qu'elle possède "116.000 employés qui, chaque jour, portent le maillot de la Banque, avec les couleurs du Brésil, et travaillent avec dévouement et engagement".

"C'est un commentaire que j'ai fait sur la pression, et après ça a été l'enfer pour moi, alors par pitié la presse ne transformez pas en attaques mes commentaires", a expliqué le sélectionneur vendredi.

"Je n'attaque personne, pour la banque j'ai dû m'excuser après, c'était un simple commentaire, de la situation, de la pression, que j'acceptais, je m'excuse, je le redis, je travaille depuis 30 ans avec cette banque", a-t-il ajouté.

Mais au sujet de ce qu'a dit Ronaldo jeudi sur le football brésilien "au creux de la vague", avec un Brésil "dans un des pires moments de son histoire", Scolari a déclaré vendredi: "je ne sais pas de quoi il parle, demandez lui, mais là encore n'en faites pas, vous, les journalistes, toute une histoire".

pgr/jde

PLUS:afp