Le Sapin des stars : Denise Robert et Maman Dion s'unissent pour faire une différence (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
SAPIN DES STARS
(Crédit photo: Marie-Josée Roy) | Marie-Josee Roy

Le Sapin des stars brille à nouveau. Trônant majestueusement dans le hall du centre de la Caisse de Dépôt (CDP) Capital, à Montréal, l’arbre, érigé pour une quatrième année consécutive, est orné de plus de 185 objets ayant appartenu à des artistes et des sportifs et autographiés de la main de ceux-ci. En se procurant l’un de ces articles, le grand public met ainsi la main sur des cadeaux uniques à offrir pour Noël, mais contribue aussi financièrement à deux bonnes causes.

C’est la productrice Denise Robert qui est à l’origine du concept du Sapin des stars et qui pilote le projet depuis 2009. Or, cette année, la grande dame du cinéma québécois a trouvé une alliée de taille en la personne de Maman Dion. Les deux femmes se sont rencontrées à Las Vegas l’hiver dernier et, au fil d’une longue discussion, ont choisi d’unir leurs forces afin de soutenir des familles et des enfants issus de milieux défavorisés.

Les recettes provenant de la vente des éléments du Sapin des stars 2012 seront donc remises à la Fondation Maman Dion, qui fournit des vêtements neufs et des lunettes aux enfants dans le besoin, de même qu’à la Fondation Père Sablon qui, en 2013, enverra 50 jeunes souffrant d’obésité dans un camp d’été spécialisé pour un séjour de deux semaines. Dans le passé, des organismes comme la Fondation du CHU Sainte-Justine ou la Fondation du Dr Gilles Julien ont aussi bénéficié des retombées de cette initiative qui, chaque année, se chiffrent autour de 100 000$. Denise Robert et Maman Dion espèrent cette année recueillir 150 000$.

« Le Sapin des stars est magique, parce qu’il est décoré d’objets personnels, précieux et autographiés par des vedettes de tous les milieux, a indiqué Denise Robert. Nous, on vend ces objets-là et, parallèlement, ça donne la chance aux personnes qui les achètent d’offrir un cadeau unique à un être aimé et d’aider un enfant démuni. Pour moi, Noël, ce n’est pas d’acheter un truc au magasin, c’est de donner quelque chose de précieux. »

De petits bijoux de présents se trouvent en effet dans les branches de l’immense sapin. Le manuscrit original de la chanson T’es belle, de Jean-Pierre Ferland, une cravate de René Angélil, une mandoline de Maman Dion offerte par son mari, feu Adhémar Dion, une casquette de Steven Spielberg, un sac de Céline Dion conçu par Stella McCartney, un chandail de Georges St-Pierre et le vinyle de Zou Bizou Bizou dédicacé par Jessica Paré ne sont que quelques exemples des lots qui risquent de s’envoler rapidement. Les étoiles internationales Vince Vaughn, Steven Seagal, Christophe Lambert et Matthew McConaughey, ainsi que plusieurs artistes québécois, ont aussi apporté leur concours.

« L’initiative de Denise Robert démontre clairement que c’est en mettant notre cœur et en s’unissant qu’on peut faire une différence pour les gens qui sont dans le besoin, a déclaré Paul Dion, qui accompagne sa mère dans cette belle aventure. Ma mère et Denise sont deux femmes de cœur. Elles se sont liées d’amitié et ont maintenant un objectif commun : faire une différence pour les enfants du Québec. »

Lise Dion et Michel Côté

Quelques têtes d’affiche ayant déposé un effet personnel dans le Sapin des stars étaient présentes au dévoilement officiel, mercredi. Parmi elles, une Lise Dion tout sourire était heureuse de prendre part à l’événement. L’humoriste a fait don d’un exemplaire de son livre Le coffre bleu et d’une paire de billets pour son spectacle Le temps qui court.

« Il faut toujours redonner quand on reçoit, a-t-elle souligné. C’est très important. Moi, il y a des Noëls où je me demandais ce que j’allais offrir en cadeau à mes enfants. Je leur achetais des reproductions de vrais jouets, parce que je n’avais pas assez d’argent pour leur payer, par exemple, une vraie épée de Star Wars ou une grosse maison de poupées. Ça, je ne l’ai jamais oublié et je ne l’oublierai jamais. Aujourd’hui, ils m’aident à redonner et, Noël, pour eux, ça signifie donner et non seulement recevoir. »

Michel Côté, lui, s’est départi de chandeliers dénichés chez un antiquaire lorsqu’il était étudiant et utilisés lors d’un des premiers soupers romantiques avec celle qui allait devenir la femme de sa vie, Véronique LeFlaguais.

« Ils ne me servent plus beaucoup, alors j’ai pensé que quelqu’un pourrait les acheter pour allumer une nouvelle flamme ou en raviver une plus vieille! (rires) Ça ressemble à de la générosité mais, au fond, je me demande si ce n’est pas de l’égoïsme. Moi, j’aime être heureux, et je n’arrive pas à être pleinement heureux quand je vois qu’il y a autant de gens malheureux. Si tout le monde était conscient de ça, mettait l’épaule à la roue et faisait un petit effort, peut-être qu’on arriverait à alléger un peu le malheur de beaucoup de monde », a fait valoir celui qui est grand-papa depuis peu et qui se réjouit à l’idée de passer Noël avec son petit-fils.

On peut se procurer les objets du Sapin des stars en ligne, au www.journaldemontreal.com/sapin, jusqu’au jeudi 13 décembre à midi.

EN IMAGES:

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Le Sapin des stars
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Filed by Myriam Lefebvre